The Mighty Blog

Pacific Rim: Tales From the Drift #1

Le meilleur film où des robots géants tapent sur des monstres géants revient sous forme de comic, et vous n'êtes pas prêts. Situés dans l'univers du film Pacific Rim, cette mini-série nous ramène avant l'action du long-métrage, à la découverte des Kaijus...

On ne va pas se mentir, Pacific Rim est au cinéma ce qu'un kebab après quatre bières est à la cuisine : c'est pas fin, c'est même très gras, mais c'est le meilleur truc que vous mangerez/verrez de vos vies. Sincèrement, si on ne devait garder qu'un seul film de Guillermo Del Toro (et on oubliera son Crimson Peak minable), ce serait celui-là, une vraie déclaration d'amour à la série B et au film d'action. Là, "présentée" par Del Toro lui-même, la mini-série va faire un retour en arrière dans la chronologie du film.

Aux débuts de l'invasion des Kaijus, ces monstres géants sortis d'une faille au fond de l'océan Pacifique, on comprenait mal comment et quand ils arrivaient. Une mission d'exploration est lancée, mais va évidemment rencontrer un "petit" problème... Des années après, le couple qui s'est formé durant cette mission est aux commandes d'un Jaeger, un robot géant qui tabasse les monstres...

Pour les néophytes de l'univers de Pacific Rim, ce comic n'est pas vraiment adapté. On débarque un peu en plein milieu d'un combat, et certains pourraient être perdus. Le mode de fonctionnement des Jaegers, ces robots géants qui ont besoin d'une synchronisation mentale entre deux pilotes pour fonctionner, est mal expliqué, et c'est relativement dommage, vu qu'un numéro comme ça avait le pitch parfait pour attirer n'importe quel lecteur. En effet, des robots géants qui tapent sur des monstres, que demander de mieux ? L'ensemble manque un peu d'action décérébrée, et pas sûr que tout le monde y trouve son compte. A la place, on découvre une histoire vraiment proche de celle du film, en dépit d'un couple attachant, qui aurait pu donner plus pour les nouveaux lecteurs.

Pour ceux qui sont fans du film, en attendant, on passe un bon moment. Le numéro est intéressant, la narration qui alterne entre les époques est bien foutue, et on l'impression d'avoir lu un numéro bien rempli avec des personnages qu'on apprécie assez rapidement. Ce n'est pas parfait, mais ça développe certains pans vus seulement dans le film, et d'une manière réussie. Les deux protagonistes sont vraiment attachants, les monstres sont monstrueux, bref, c'est réussi.

Et pour ne rien gâcher, les pages de Marco Marz sont vraiment jolies, me faisant même penser par moment à un Andrea Sorrentino un peu light. La colorisation un peu froide y fait penser, et les découpages changeants sont très réussis : ils rappellent le viseur du robot dans le présent pour le combat, et sont classiques pour la rencontre des héros dans le passé. C'est un peu trop figé peut-être, mais ça se lit bien.

Pacific Rim - Tales From the Drift 001-000Pacific Rim: Tales From the Drift #1

Legendary Comics • Par Travis Beacham, Joshua Fialkov & Marco Marz • $3.99
Ce n'est pas parfait, et je serais curieux de savoir si les gens n'ayant pas vu le film apprécieront, mais pour les fans, c'est une bonne lecture. On passe un bon moment, ça se lit vite et on a vraiment envie de lire la suite. On sort les épées, les paquebots, et on retourne taper des monstres.