All-New Invaders #3

Après notre versus où je clamais à qui voulait l'entendre que All-New Invaders allait devenir bien, je me suis quand même posé la question. Le deuxième épisode faisait l'histoire stagner même si cela offrait des perspectives intéressantes. Mais ma foi en James Robinson est inébranlable. Et j'ai bien eu raison.

Black Widow #4

J'avais plus qu'adoré le premier numéro de Black Widow, et les suivants ont confirmé cette impression. Les numéros suivants étaient des one-shots d'excellente qualité mais qui ne suivaient aucun fil directeur, jusqu'à ce quatrième numéro, qui lance vraiment l'intrigue.

Captain Marvel #1

On ne voyait pas la série durer, et pourtant Kelly Sue DeConnick a réussi à faire perdurer Captain Marvel plus d'une année, en se fondant une énorme base de fans des aventures de Carol Danvers. Relancée ce mois-ci, l'héroïne se lance dans une aventure spatiale plus que convaincante...

Secret Avengers #1

Encore un relaunch pour Secret Avengers, la série qui a vu défiler des auteurs prestigieux et a su garder un niveau de qualité constant. Après sa dernière version qui était centrée sur l'équipe black-ops du S.H.I.E.L.D., Ales Kot reprend le titre en main et envoie l'équipe...dans un salon de beauté.

All-New X-Men #24

Au moins, on peut se dire qu'il se passe des choses dans The Trial of Jean Grey... Ce qui est assez rare pour un cross-over, surtout ceux écrits ces dernières années par Brian Michael Bendis. Mais là, libre de la contrainte de les renvoyer dans le passé, il redéfinit un peu les jeunes X-Men. On va de surprise en surprise et la fin de la saga pourrait ne pas être le happy-ending attendu.

Starlight #1

Une nouvelle série de Mark Millar est toujours intrigante. On se demande s'il va se planter ou s'il va faire de gros clichés ou si la série va arriver à terme. Mais, lorsque Millar ne se plante pas on est heureux parce que c'est bon. C'est donc avec l'attente de lire du "bon"Millar que j'ai lu ce premier épisode de Starlight. Oh ! Et c'était du bon... Voire du très bon !

Deadly Class #2

Le premier épisode de Deadly Class m'avait réellement plu pour le ton employé, l'univers dans lequel évoluait le personnage et les promesses de la fin d'épisode. Et, comme souvent avec Rick Remender les enjeux de la série ne sont pas encore présentés. Et ce n'est pas dans ce deuxième épisode qu'on les découvre, l'auteur nous présente avant la fameuse école des assassins où l'action de la série se déroule.