The Mighty Blog

Paradiso #1

"L'événement de minuit" a eu lieu il y a des siècles, et a changé le monde. Jack Kryznan arrive aux abords de Paradiso avec un objet capable de tout changer. Voilà en substance le pitch de cette nouvelle série Image Comics, où Ram V et Devmalya Pramanik nous présentent un univers assez fou, dans une histoire prometteuse!

De suite, on voit le sens de la narration des auteurs. Les premières planches nous absorbent directement dans l'univers de Paradiso. On frise avec l'horreur, la colorisation de Dearbhla Kelly et Alex Sollazzo fonctionne bien et les deux histoires contées en parallèle sont intrigantes. Malheureusement, il faut laisser ça dans le passé et arriver dans Aquarius Point, entrée vers Paradiso. Notre héros, Jack, cherche à aller dans cette ville. On ne sait pas vraiment ce qui le motive, mais il possède avec lui plusieurs connaissances qui intéressent du monde et qui lui permettront d'organiser une expédition.

Ce premier numéro reste très chiche en révélations. L'histoire est volontairement opaque et on se laisse entraîner dans l'univers de Paradiso. En effet, les auteurs de la série frappent assez fort avec un environnement riche et beau, qui donne envie d'en apprendre plus. Mention à Devmalya Pramanik, dont les designs sont très réussis, tout comme la plupart des planches. Certaines sont même très impressionnantes!

Bref, les lecteurs sont ferrés et je vais sans aucun doute aller voir le prochain numéro. Surtout que la fin du numéro laisse encore de nombreuses choses en suspens. Plusieurs personnages sont déjà introduits et il va être intéressant de suivre comment ils vont évoluer. Et surtout, quasiment tout reste à découvrir dans Paradiso, ce qui est une raison de plus de suivre la série.

Paradiso #1

Image Comics • Scénario : Ram V - Dessins : Devmalya Pramanik - Couleurs : Dearbhla Kelly, Alex Sollazzo - Lettrage : Aditya Bidikar • $3.99

Excellent premier numéro : l’histoire est intrigante, l’univers nous a déjà conquis, tout comme la partie graphique du numéro. L’histoire de Ram V est maîtrisée et on sent qu’il peut y avoir pas mal de choses intéressantes à raconter – et on l’espère.