The Mighty Blog

Quincredible #1

L'occasion de parler de l'univers Catalyst Prime

Cette nouvelle série du label Catalyst Prime de l'éditeur Lion Forge Comics est l'occasion de s'intéresser à cet univers partagé de supers. En tout cas, Quincredible de Rodney Barnes et Selia Espiritu est une porte d'entrée idéale.

L'univers super-héroïque lancé en 2016 est plutôt intéressant. Je pense que je vous ferai un état des lieux global dans un article dédié. Ce qu'il faut savoir est que tous les supers de cet univers sont liés à un événement planétaire. En résumé, c'est un peu comme si Armageddon avait mal fini avec les débris de l'astéroïde qui s'écrase un peu partout sur Terre, sauf que les gens a proximité de ces chutes obtiennent des supers pouvoirs. Les humains n'ayant pas la morphologie pour avoir de tels dons, le corps de ceux touchés par le phénomène se détériorent au fur et à mesure qu'ils les utilisent, ces supers se retrouvent ainsi hospitalisés quelques jours après avoir trop utilisé leurs pouvoirs.

Sauf Quinn, un jeune homme de la Nouvelle Orléans qui est invulnérable mais n'a aucun autre don ce qui le rend unique. Mais le jeune homme trouve ça pas suffisant pour devenir un super-héros.

Ce qui est intéressant dans ce premier épisode, à part qu'il ne nécessite aucune connaissance de l'univers Catalyst Prime - l'histoire de l'astéroïde est expliqué dans les premières pages, c'est qu'il s'intéresse à des gens normaux. Quinn est un super-héros de l'ordinaire mais, il est surtout un prétexte pour montrer une population qui tente de se réorganiser après des catastrophes naturelles. Le fait que cela se passe à la Nouvelle Orléans n'est pas un hasard, Barnes nous parle de l'ouragan Katrina et nous montre que ses victimes sont déstabilisées. Le fait que Quinn soit un gamin presque ordinaire fait que nous ne regardons pas la désolation de haut, Quinn est une victime comme les autres et qui aurait aimé pouvoir aider les gens de sa communauté.

En créant Catalyst Prime, Lion Forge voulait créer un univers partagé avec des supers divers qui s'intéresse aux problèmes modernes. Très clairement, Quincredible arrive à remplir le contrat sans problème même si on pourrait déplorer le manque d'action. Mais, finalement, cet épisode n'en a pas moins que le premier de Kick-Ass. Les dessins sont quant à eux très agréables mais moins que ceux affichés sur la couverture signée Michelle Wong.

Quincredible #1

Lion Forge Comics • "Love Jones and Headphones" • Scénario : Rodney Barnes - Dessins : Selina Espiritu - Couleurs : Kelly Fitzpatrick - Lettrage : Tom Napolitano • $3.99

Sans dire que c’est une lecture essentielle, ce premier épisode de Quincredible est plutôt sympathique. En tout cas, il est la porte d’entrée idéale si vous souhaitez découvrir un nouvel univers partagé, d’autant plus que celui-ci est franchement réussi jusque-là.