The Mighty Blog

Red Skull #1

Prenez des mercenaires et des tueurs, rajoutez des zombies implacables et des robots, saupoudrez le tout de mission suicide, et vous avez Red Skull, par Joshua Williamson et Luca Pizzari ! Qui est le Red Skull du Battleworld ?

Une menace au règne de notre Dieu Doom pèse sur Battleworld, le Red Skull (Crâne Rouge en France). Cette figure révolutionnaire énigmatique, qui tient autant du mythe que de l'imaginaire collectif pour certains, est au centre du numéro. Pour s'assurer que ce contestataire ne perturbe pas plus l'ordre établi, une équipe hétéroclites composée de tueurs est envoyé dans les Terres Sauvages pour le retrouver, le tuer, et ramener une preuve de sa mort. Sauf que les Terres Sauvages sont le territoire des Ultrons et des Zombies...

image

Encore une fois, à l'annonce de ce titre je n'étais vraiment pas tenté. Je n'ai jamais trouvé le personnage de Crane Rouge intéressant, et lui vouer une série me semblait un peu déplacé, ou tout du moins franchement inutile. Cependant, Williamson ne nous donne pas directement le personnage, mais tourne autour pendant vingt pages, pour finalement l'amener d'une manière bien surprenante.

Rien de ce à quoi je m'attendais n'est présent dans ce numéro, et c'est finalement ce qui en fait sa grande réussite. Red Skull est absent de presque tout le numéro, et ne sert que de menace ou de fil rouge (hohoho) selon la personne qui en parle. A la place, on a une version modifiée du Suicide Squad de DC, avec une équipe de tueurs et de psychopathes envoyés en territoire ennemi. Williamson ne se sert pas de tout son casting pour son numéro, et on réalise bien vite qu'on s'est à nouveau fait balader : la série prend à nouveau une direction toute nouvelle sur ses dernières pages, et laisse le lecteur intrigué.

image

C'est pour ça que j'ai finalement vraiment aimé ce numéro : je m'attendais à une série sur le Red Skull, qui n'est pas encore là, et j'étais prêt à me rabattre sur une équipe de mercenaires, mais ça ne risque pas de durer. Toutes les pistes intéressantes amenées par Williamson durant l'épisode sont détruites avant même la fin, laissant en plan pas mal de mystère. Ça pourra frustrer, mais le numéro prend du coup un aspect "montagnes russes impitoyables", qui contribue à renforcer l'aspect menaçant du monde de Secret Wars. Il n'y a aucun temps mort, et on ouvrira le second numéro en ayant aucune idée des folies qui pourront arriver.
image

Luca Pizzari gère parfaitement son numéro, en alternant parfaitement les ambiances. Il est aussi à l'aise pour les dialogues que les scènes d'action, et arrivent à bien suivre la folie de son auteur. La colorisation est par ailleurs très réussie, donnant un côté froid au numéro.

Red Skull (2015) 001-000Red Skull #1

Marvel Comics • Par Joshua Williamson & Luca Pizzari • $3.99
Encore une très bonne surprise pour Secret Wars. On est face à un numéro surprenant du début à la fin, violent et sans aucune pitié, mais néanmoins fun et intriguant.