The Mighty Blog

Renato Jones: The One% #1

L'artiste Kaare Kyle Andrews débarque dans le milieu indépendant avec sa propre série, Renato Jones: The One%, chez Image Comics. Il nous présente ainsi le justicier nommé Renato Jones, qui s'attaque aux 1%, ces personnes beaucoup trop riches qui se partagent la moitié du patrimoine mondial. Et quand je dis attaque, je ne mâche pas mes mots ...

Kaare Andrews nous livre un premier numéro très fort. Pas avare sur le nombre de pages - pas loin de 40 - le génial dessinateur fait une introduction puissante, sans concession. De plus, elle réussit à nous mettre parfaitement dans l'univers d'Andrews, en nous montrant, d'une part, la jeunesse du héros, et les prémices de la construction du justicier, et d'autre part, une mission que l'on imagine classique, où Renato Jones croise un homme pourri qui abuse de sa position. On suit donc le quotidien de la quête de Renato, qui s'annonce sanglante.

Sanglante, car Andrews le montre. En effet, le gros point de ce comics est la partie graphique. Kaare Andrews, qui travaille aussi dans le milieu du cinéma (il est réalisateur), livre un travail parfait - si on apprécie son style. Ses cadrages sont dynamiques et servent parfaitement son histoire. L'introduction est gé-niale, même si elle est aussi très sombre. On sent d'ailleurs l'envie de l'auteur d'avoir un rendu très cinématographique, notamment en nous montrant une introduction puis les crédits, de façon assez bien foutue.

Même si le propos est assez "simple" dans ce premier numéro, il est fort à parier que la suite offrira plus de nuances. Le héros semble déjà avoir quelques personnages secondaires, qui participeront à sa construction. Et la première page nous montre un Renato blasé, en pleine fête, qui nous laisse nous imaginer bien des choses sur la vie du justicier.

renato-jones-the-one-percent-001-coverRenato Jones: The One% #1

Image Comics • Par Kaare Andrews • $3.99
Kaare Andrews frappe très fort avec ce premier numéro. Propos hyper hargneux, mais assez mélancolique par moment, l'artiste a parfaitement préparé le terrain pour son justicier et le message qu'il veut transmettre. On a franchement hâte de voir la suite, que ce soit la création du justicier ou bien l'évolution de sa quête.