The Mighty Blog

Reviews Express

Jean Grey #8, Iceman #7, X-Men Gold #15, Astonishing X-Men #5

Critiques rapides de séries que nous lisons régulièrement. Aujourd'hui, on focalise sur quatre séries publiées par Marvel Comics : Jean Grey, Iceman, X-Men Gold et Astonishing X-Men.

Jean Grey #8

Marvel Comics • Par Dennis Hopeles & Victor Ibañez • $3.99
Ah, Victor Ibañez revient sur le titre et c'est un véritable événement en soit parce que la série retrouve de sa superbe. En plus, Dennis Hopeless réinjecte du dynamisme dans son histoire qui tournait un peu rond. D'autant plus que la guest-star de l'épisode a un rôle important à jouer dans l'histoire puisque Jean Grey et sa partenaire de route naviguent dans les souvenirs d'Emma Frost à la recherche du Phénix. L'histoire nous ramène à la période des X-Men écrite par Grant Morrison et se termine de manière intrigante. J'étais sur le point d'arrêter de suivre la série mais ce numéro me motive à lui laisser une chance parce qu'il y a de très bonnes choses.

Iceman #7

Marvel Comics • Par Sina Grace & Robert Gill • $3.99
Bon... J'aimais beaucoup ce que Sina Grace a réussi à raconter jusque-là mais voilà que Bobby rencontre son copain qui le soutient à 1000% avec trop de surenchère. Ce n'est pas désagréable mais cela devient un comic book de romance, ce n'est pas mon genre favori. Et puis, les dessins de Robert Gill sont hideux.

X-Men Gold #15

Marvel Comics • "Mojo Worldwid" Part 5 • Par Marc Guggenheim & Diego Bernard • $3.99
Ce crossover est une sorte de jeu vidéo décérébré dans lequel les X-Men avancent de niveau en niveau et affrontent inlassablement des ennemis. Si côté Magneto il y a un peu de mouvement, celui des autres offre des double pages de baston inutiles. Il n'y a aucun intérêt à cette histoire, les enjeux sont inintéressants... Pas sûr que les mutants ressortent quelque chose de cette histoire.

Astonishing X-Men #5

Marvel Comics • Par Charles Soule & Ramon Rosanas • $3.99
Les X-Men sont clairement débordé•e•s. D'un côté, celles et ceux à Londres doivent faire face à leurs alliés possédés par le Shadow King mais aussi à un mouvement de foule imprévus - et il y a un rapport forcément, de l'autre, celles et ceux dans le plan astral découvrent comment la situation a dégénéré. L'histoire de Charles Soule avance doucement mais surement, cela est due au fait que les bases sont très solides et que le scénariste nous raconte quelque chose de cohérent, ce qui est d'autant plus appréciable que la situation est complexe. Il s'agit bien de la seule série X-Men du moment qui semble apporter de la fraîcheur.

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs