The Mighty Blog

Reviews Express

Titres DC Comics sortis les 13 et 20 juin 2018

Chaque semaine, nous vous proposons des critiques rapides des séries publiées par DC Comics que nous suivons régulièrement. Cette semaine, on parle de Mister Miracle, New Challengers et The Man of Steel.

Justice League #2

DC Comics • "The Totality" Part 2 • Par Scott Snyder & Jorge Jimenez • $3.99
Jorge Jimenez reprend la partie graphique de la série et il gère plutôt bien l'ensemble avec des pages franchement impressionnantes. Il arrive aussi à gérer le casting assez large de la série, il n'y a peut-être que les parties consacrées à Lex Luthor qui font très dessin animé pour enfants. J'apprécie surtout les couleurs de Alejandro Sanchez, un bien beau travail. Côté histoire, cela n'avance pas vraiment, Scott Snyder met surtout en avant l’énième conspiration globale qu'il a créée pour l'occasion et rajoute de nouveaux éléments qui font partis du plan machiavélique de Lex Luthor. Ça se lit bien, on sent que le scénariste veut faire quelque chose d'ambitieux (pensez aux Avengers de Jonathan Hickman) mais, difficile d'oublier le passif de l'auteur et sa tendance à bousiller ses bonnes idées. En tout cas pour le moment, le titre est sympathique. - Noisybear

Mister Miracle #9

DC Comics • Par Tom King & Mitch Gerads • $3.99
Mister Miracle, Big Barda et Lightray sont à Apokolips afin de négocier une trêve entre les nouveaux dieux. La négociation prend des jours et se termine en fracas. L'épisode est comme d'habitude plein d'humour, mélangeant des scènes cocasses avec d'autres plus poignantes. Tom King ne s'interdit rien même pas de nous montrer la dernière goutte d'urine tomber dans un précipice sur deux pages. Cette maxi-série est géniale. - Noisybear

New Challengers #2

DC Comics • Par Scott Snyder, Aaron Gillespie & Andy Kubert • $2.99
C'est le bordel ! Si la partie nous dévoilant les origines de Moses, l'un des nouveaux Challengers - ce qu'il faisait avant, comment il a été repéré et comment il est mort - est intéressante, la partie aventure est bien plus brouillonne. Il faut dire que Scott Snyder et Aaron Gillespie ne créent pas beaucoup d'empathie entre les Challengers et le lecteur ou la lectrice - à part Moses - ce qui fait qu'on ne comprend pas trop qui est qui et nous n'avons pas peur pour les personnages. En tout cas, la fin de l'épisode est intriguante même si tout cela me paraît précipité parce que, finalement, nous ne connaissons toujours pas les principaux protagonistes de la série. Je tiens à préciser que Andy Kubert propose un travail toujours aussi solide, c'est un plaisir de lire un comic qu'il dessine. - Noisybear

The Man of Steel #3

DC Comics • Par Brian Michael Bendis, Ryan Sook & Jason Fabok • $3.99
J'accroche toujours autant à l'histoire de Brian Michael Bendis : il y a une ambiance particulière et la caractérisation de Superman est excellente. En revanche, côté dessins, ça pêche un peu. Ryan Sook illustre ce numéro et ses défauts sautent aux yeux. Autant il sait illustrer, autant il a du mal à gérer son espace, ainsi les phylactères se tordent et se resserrent souvent pour laisser place à l'action présente dans la case. D'une manière plus générale, nous arrivons à la moitié de la mini-série et bien que l'intrigue autour de Krypton avance à grand pas, il est difficile de s'imaginer que toutes les autres seront résolues à part si elles sont toutes liées. - Noisybear

The Man of Steel #4

DC Comics • Par Brian Michael Bendis, Kevin Maguire & Jason Fabok • $3.99
Bendis retrouve Kevin Maguire avec qui ils ont travaillé sur un excellent épisode de Guardians of the Galaxy. Là encore, le duo fait dans l'efficacité. Je suis néanmoins moins fan de la colorisation que l'artiste a demandé à Alex Sinclair - qui fait un joli travail sur les pages dessinées par Jason Fabok. L'histoire, elle, englobe la partie lue dans Action Comics #1000 et lui donne une dramaturgie qu'il manquait réellement dans la preview plutôt axée action. Ici, nous avons une séquence émotion notamment lorsque Superman commence à citer tous les noms des habitants de Kandor. La confrontation finale - que je voyais se transformer en long dialogue ce qui n'aurait aucun sens - est bien trouvée. The Man of Steel est en tout cas une lecture fort sympathique même si elle ne répond pas forcément aux critères d'une mini-série événement. - Noisybear

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs