The Mighty Blog

Reviews Express

Titres Marvel Comics sortis les 11 et 18 juillet 2018

Chaque semaine, nous vous proposons des critiques rapides des séries publiées par Marvel Comics que nous suivons régulièrement. Cette semaine, on parle de Avengers, Immortal Hulk, Infinity Countdown, Runaways, Spider-Man/Deadpool, Thor, Tony Stark: Iron Man, -Men Blue et X-Men Red.

Avengers #5

Marvel Comics • Par Jason Aaron, Ed McGuinness & Paco Medina • $3.99
Avant-dernier chapitre de l’arc, et toutes mes craintes se sont envolées: Jason Aaron arrive enfin à écrire une équipe correctement, et surtout, il donne des tétras-tonnes de fun à chaque page (mention spéciale à Ghost Rider, beaucoup trop cool pour une fois). L’action est enfin là, les armes des héros m’ont fait crier de joie comme un gamin à Noël, et c’est redevenu plaisant à lire. Si c’est ça le rythme de croisière de la série, je signe pour dix ans. - Toine Reynolds

Immortal Hulk #3

Marvel Comics • Par Al Ewing, Joe Bennett, Leonardo Romero, Paul Hornschemeier, Marguerite Sauvage & Garry Brown • $3.99
Al Ewing tente un quasi cadavre-exquis au troisième numéro de sa série, et c'est très culotté. Il travaille avec des artistes aux styles très différents, qui oscillent entre l'horreur et le teenage drama, et raconte une histoire intrigante, à la fois drôle et horrible. C'est vraiment risqué de faire ça si tôt dans la série, et il arrive à se renouveler après les deux premiers numéros purement sombres. C'est un exercice de style réussi, Ewing semble s'éclater sur le titre et nous aussi ! - Toine Reynolds

Infinity Countdown #5

Marvel Comics • Par Gerry Duggan, Aaron Kuder, Mike Deodato Jr & Mike Hawthrone • $4.99
Ok... J'ai presque envie de dire : "tout ça pour ça". Très clairement, Gerry Duggan a mis tout le long de ces 5 épisodes ses pions en place avant de préparer Infinity Wars qui débute prochainement mais il y a eu un va-et-vient des pierres de l'infini un peu étrange qui ne rimait à rien. En fait, hormis l'histoire des Gardiens de la Galaxie, le reste me parait superflu mais j'imagine qu'il n'était pas prévu comme tel à la base et le fait d'avoir arrêter Guardians of the Galaxy pour mettre en place cette mini-série a obligé le scénariste de rajouter des intrigues. On verra ce que cela donne au final mais j'avoue que cette histoire ne m'a pas mis l'eau à la bouche... J'espère en tout cas qu'il ne fallait pas lire tous les tie-ins pour apprécier la globalité de l'histoire. - Noisybear

Runaways #11

Marvel Comics • Par Rainbow Rowell & Kris Anka • $3.99
Ce numéro contient deux histoires : la première fait suite au précédent numéro nous montrant comment les personnages continuent d'interagir entre eux. On parle de rupture, de corps qui change et de se trouver une place au sein de cette famille un peu particulière. La seconde histoire nous ramène après le premier arc avec les Runaways retrouvant l'une d'entre elle qui refuse de les suivre. Le tout est rudement bien écrit et les personnages sont toujours aussi attachants. - Noisybear

Spider-Man/Deadpool #36

Marvel Comics • Par Robbie Thompson & Matt Horak • $3.99
L'histoire autour de Chameleon se termine dans ses pages. Mais, pour cela, Robbie Thompson a besoin de faire du nettoyage. Ainsi il nous dévoile un peu plus sur Matrix et nous comprenons mieux le quiproquo autour du personnage. L'épisode est complètement fun avec un combat entre un robot géant composé de centaine de personnages Marvel (oui ! oui !) et Galactus. C'est n'importe quoi... peut-être trop par moment mais la série a plutôt vocation à être fun et légère. Par contre, les dessins de Matt Horak sont sacrément moches mais la narration est claire. - Noisybear

Thor #3

Marvel Comics • Par Jason Aaron & Mike Del Mundo • $3.99
Après le numéro précédent trop verbeux et difficile à suivre, Jason Aaron profite de ce qu’il a mis en place pour faire avancer grandement son histoire. Les situations sont ici aussi fantasques, les personnages arrivent et repartent à une vitesse folle pour maintenir le rythme, et on se fait vraiment plaisir à la lecture du numéro. - Toine Reynolds

Tony Stark: Iron Man #2

Marvel Comics • "Self-Made Man" Part 2 • Par Dan Slott & Valerio Schiti • $3.99
Le premier épisode écrit par Dan Slott étonnait par son ton mais aussi par la volonté de Tony Stark de monter une "équipe Iron Man". Nous avons l'explication à la fin de ce numéro et c'est une véritable bombe à retardement, quelque chose qui va conditionner les épisodes à venir. Mais le scénariste ne se repose pas uniquement sur cette intrigue, il a aussi l'intention de nous raconter une jolie histoire sur Jocasta, personnage qu'il adorait écrire à l'époque de Mighty Avengers - super série cela dit en passant. Bref, il installe au fur et à mesure une ambiance, des personnages forts, de l'action taillée pour Iron Man tout en étant dans la continuité directe de ce que Brian Michael Bendis nous a raconté. - Noisybear

X-Men Blue #31

Marvel Comics • Par Cullen Bunn & Jorge Molina • $3.99
Après l'arc inutile sur Jimmy Hudson, Cullen Bunn revient sur les conséquences de l'arc précédent avec Magneto qui part à la recherche d'Emma Frost bien déterminé à en découdre une bonne fois pour toute. Du coup, les Original 5 qui s'étaient promis de surveiller Magneto doivent agir au plus vite. Je trouve ça tout de même étrange que les autres X-Men n'interviennent pas surtout que Magneto n'est pas très discret sur ce coup-là mais passons puisque l'épisode était prenant. Il s'agit clairement de la saga que Bunn voulait nous raconter, celle d'un super-vilain en pleine rédemption qui doit faire face aux atrocités d'autres super-vilain·ne·s et qui n'arrive pas à agir en tant super-héros. La thématique est intéressante même si parfois l'action se déroule trop rapidement donnant l'impression que le traitement est trop léger. - Noisybear

X-Men Red #6

Marvel Comics • Par Tom Taylor & Carmen Carnero • $3.99
Mahmud Asrar a quitté la série mais il est remplacé par la talentueuse Carmen Carnero, dessinatrice que je ne connaissais pas du tout et je regrette bien de ne pas l'avoir connue avant. L'épisode est très beau du début jusqu'à la fin. L'histoire de Tom Taylor continue dans la même direction : les X-Men de Jean Grey doivent mettre fin à la folie anti-mutante qui ne fait qu'empirer à cause de Casandra Nova. Mais le scénariste prend le temps de développer le personnage de Gentle avec son background si particulier et assez bien trouvé, d'aborder finement des sujets politiques et de placer de l'humour bien efficace. Cette série n'est que du bonheur. - Noisybear

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs