The Mighty Blog

Reviews Express

Titres Valiant sortis en juillet 2018

Chaque semaine, nous vous proposons des critiques rapides des séries publiées par Valiant que nous suivons régulièrement. Cette semaine, on parle de Bloodshot Salvation, Harbinger Wars 2 et Ninja-K.

Bloodshot Salvation #11

Valiant • Par Jeff Lemire & Doug Braithwaite • $3.99
Quel épisode ! Mais quel épisode ! Jeff Lemire nous ramène aux événements du début de la série. Ainsi nous revoyons en condensé ce que Magic et sa fille ont vécu dans le premier arc. En parallèle, nous découvrons ce qui est arrivé à Ray et ce qu'il doit faire pour retrouver sa famille. Lemire maltraite son personnage, lui fait endurer le pire. C'est impossible de rester de marbre à la fin de ce numéro. Purée, quel épisode... Mais, quel épisode ! - Noisybear

Harbinger Wars 2 #3

Valiant • Par Matt Kindt, Tomas Giorello & Renato Guedes • $3.99
Je n'ai plus aucune empathie pour les personnages, et je commence même être au point où je n'aime plus Livewire qui a plus des airs des super-vilaine que de femme désespérée. En plus, il a des choses que je n'arrive pas à expliquer comme la transformation de Bloodshot... Pourtant l'épisode est très bien rythmé mais Matt Kindt raconte finalement pas grand chose d'assez prenant ou de fou pour rendre le tout efficace et passionnant comme ça devrait l'être. Il ne reste plus qu'un seul épisode et je pense que la conclusion ne sera pas satisfaisante. Côté dessins, Tomas Giorello assure le spectacle, les pages dessinées par Renato Guedes sont vraiment en dessous lorsqu'elles ne ressemblent pas à de la bouillie de peinture numérique. - Noisybear

Ninja-K #9

Valiant • Par Christos Gage & Juan Jose Ryp • $3.99
Je n'en peux plus de Juan Jose Ryp ! Ses pages sont trop chargées, c'est sanglant pour être sanglant, c'est pas forcément joli - mais c'est fait pour ne pas l'être - et, je ne sais pas, je le trouve bien trop souvent mal employé par Valiant. Peut-être les arcs de The Wrath of the Eternal Warrior qu'il a dessiné étaient plus pour son style. Même si Gilad vient à s'inviter dans ces pages, Ninjak n'a pas la gestuelle des ninjas et les effets spéciaux sont grossiers. C'est dommage que je m'arrête à cela alors que l'histoire de Christos Gage est vraiment bien. Le personnage a le droit à sa dose d'action, et il vit quelque chose à travers son aventure. Le scénariste ne fait vraiment pas de surplace et c'est appréciable. - Noisybear