The Mighty Blog

Reviews Express

Titres DC Comics sortis les 11, 18 et 25 juillet 2018

Chaque semaine, nous vous proposons des critiques rapides des séries publiées par DC Comics que nous suivons régulièrement. Cette semaine, on parle de Batman, Doomsday Clock, Justice League, New Challengers et The Terrifics.

Batman #51

DC Comics • Par Tom King & Lee Weeks • $2.99
C'est dans une position un peu étrange que nous retrouvons Bruce Wayne, il est membre d'un jury pour le procès qui devrait incriminer Mr Freeze dans un triple homicide. Sauf que c'est Batman qui a arrêté le super-vilain et trouver le lien entre lui et les 3 victimes. Tom King met en avant que le jugement de son héros est peut-être faussé par les événements du précédent épisode. L'épisode est à ce sens passionnant à lire, le scénariste arrivant à retrouver ma dynamique classique d'une bonne histoire de Batman (pensez Batman: The Animated Series) mais avec sa narration si particulière. En plus, les dessins de Lee Weeks sont à tomber par terre tellement ils sont beaux. - Noisybear

Doomsday Clock #6

DC Comics • Par Geoff Johns & Gary Frank • $4.99
Geoff Johns utilise des versions détournées de personnages de Charleston Comics pour explorer l'univers de Watchmen. En soit, c'est tout à fait normal puisque Alan Moore à détourner le monde de cet éditeur pour créer le sien. Autant vous dire que cela n'apporte rien de nouveau ou de surprenant à l'histoire de Watchmen mais le scénariste arrive tout de même à créer une histoire sordide qui apporte réellement quelque chose à ses personnages, pointant surtout le dysfonctionnement du monde dans lequel vit Doctor Manhattan. L'épisode se lit très bien alors que nous découvrons une histoire dont on se fichait éperdument et qui nous emmène à mille lieux du cliffhanger du précédent numéro. Doomsday Clock est en tout cas une bonne lecture mais une date de parution plus régulière nous aiderait à mieux apprécier cette histoire. - Noisybear

Justice League #3

DC Comics • Par Scott Snyder & Jorge Jimenez • $3.99
Scott Snyder replonge. Il tente de faire la même chose que dans Dark Nights: Metal à savoir multiplier les points de vue et à rendre le tout un peu confus. Du coup, l'épisode est dense accompagné de longs moments de dialogue pour expliquer la dernière conspiration qu'il a inventé (j'en compte 4 différentes dans ce numéro). Et puis, il y a quelques situations grotesques comme la façon utilisée pour sauver John Stewart ou la présence du Joker dans le vaisseau de Hawkgirl. Pourtant, la série reste agréable à lire tenant ses promesses. - Noisybear

Justice League #4

DC Comics • Par Scott Snyder & Jorge Jimenez • $3.99
La Ligue doit affronter plusieurs menaces d'un seul coup. Trop d'ailleurs pour comprendre le lien entre elles mais il ne faut pas vraiment le chercher, l'histoire de Scott Snyder le fait pour nous en fin de numéro avec un cliffhanger rudement efficace. Par contre, je ne peux m'empêcher de penser que l'histoire est très classique dans son approche et l'utilisation des méchants négatifs - aux noms frisant parfois le ridicule - n'apportent finalement pas grand chose de neuf, et je ne suis pas sûr que l'ensemble soit réellement cohérent. Mais, l'efficacité du récit est plaisante et cette fin donne réellement envie de découvrir la suite. - Noisybear

New Challengers #3

DC Comics • Par Scott Snyder, Aaron Gillespie, Andy Kubert & V. Ken Marion • $2.99
J'apprécie le travail sur les personnages dans cette série. Les flashbacks qui s'intercaleent pendant l'action à chaque épisode est vraiment plaisant. Sauf que... Ledit épisode devient le moment de gloire, les deux premiers personnages explorés sont aussi vite oubliés laissant la place à un autre. Le cliffhanger du précédent numéro que je trouvais prématuré ne sert pas à grand chose bouffant de la place à l'aventure qui devrait être au cœur du livre. Les défauts ressortent de plus en plus... Et puis, le changement d'artiste en plein milieu de numéro m'a coupé l'envie. Andy Kubert gérait parfaitement l'ensemble, V Ken Marion ne trouve pas la même énergie. Dernière déception, prouvant que DC en la personne de Dan Didio s'est bien moqué de nous : les titres The New Age of DC Heroes devaient créditer les artistes en premier, dans ce numéro, Kubert et Marion sont cités après les scénaristes. Ce n'est pas bien grave mais, il me semble qu'aucune promesse de ce label n'a été tenue. - Noisybear

The Terrifics #6

DC Comics • Par Jeff Lemire & Joe Bennett • $2.99
Bon... J'ai éclaté de rire à la fin du numéro. Le pastiche de Fantastic Four qu'est The Terrifics est devenu un simulacre de parodie du pastiche. Mais je ne crois pas que ça soit volontaire. C'est d'autant plus dommage que le début d'épisode était plus que prometteur. Il reprend la structure du précédent numéro à savoir des pages divisées en 4 case, chacune consacrée à l'un des membres de l'équipe. Et lorsque l'équipe se regroupe, elle passe à l'action sur des splash-pages. Il y avait de l'action, un peu d'humour, un moment touchant et un autre très émouvant. Jeff Lemire part trop dans le délire d’écrire les FF de DC sans essayer d'y mettre les formes. Nous sommes loin de l'utilisation d’archétypes à laquelle il nous a habitué dans Black Hammer- Noisybear

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs