The Mighty Blog

Reviews Express

Titres des autres éditeurs sortis en janvier 2019

Chaque semaine, nous vous proposons des critiques rapides des séries publiées par les autres éditeurs que nous suivons régulièrement. Cette semaine, on parle de A Walk Through Hell, Animosity, Black Badge, Coda, Firefly, B.P.R.D.: The Devil You Know, Hellboy and the B.P.R.D. 1956, The Quantum Age, Teenage Mutant Ninja Turtles, The League of Extraordinary Gentlemen: The Tempest, Quincredible et Livewire.

AfterShock Comics

A Walk Through Hell #7

AfterShock Comics • Par Garth Ennis & Goran Sudzuka • $3.99
Le délire de Garth Ennis continue à être une bonne lecture. Il laisse un peu l'action au second plan et se focalise sur ses personnages, avec beaucoup de dialogues. Il apporte une pointe mystique à son récit qui rend le tout encore plus vaporeux. Ça et un dialogue social assez marqué rendent ce numéro - et la série - assez unique. Néanmoins, l'histoire principale avance et le final est intrigant. Goran Sudzuka, colorisé par Ive Svorcina, rend un travail toujours aussi réussi, avec une ambiance sombre bien marquée et des personnages vivants. - Kevin

Animosity #18

AfterShock Comics • Par Marguerite Bennett & Rafael De Latorre • $3.99
L'établissement où est retenue Jessie se fait attaquer par les animaux menés par Sandor, plus remonté que jamais. Marguerite Bennett a trouvé un contexte très intéressant faisant de l'ennemie une sorte d'humaniste qui a fait un constat alarmant sur notre société mais qui emploie des méthodes extrêmes pour essayer de régler les problèmes. Ce fut encore un très bon arc narratif. - Noisybear

BOOM! Studios

Black Badge #6

BOOM! Studios • Par Matt Kindt, Tyler Jenkins & Hilary Jenkins • $3.99
Excellent numéro, qui s'intéresse à la création du "Pink Badge" et la façon dont leurs membres opèrent. Matt Kindt imagine ici un groupe qui, dans sa façon d'opérer, ressemble finalement à ... Batman. Toujours un coup d'avance, des gadgets et utilise efficacement son intelligence. Du coup, la rencontre avec le Black Badge tourne ces derniers en ridicule, tant ils se font vite dépasser. Mais là où c'est intéressant, c'est que Kindt continue de donner pas mal de consistance à son univers et ses personnages principaux. Qui cachent tous quelque chose. Graphiquement, le duo Tyler Jenkins et Hilary Jenkins fonctionne très bien, cette dernière donnant beaucoup de texture au dessin. - Kevin

Coda #8

BOOM! Studios • Par Simon Spurrier & Matias Bergara • $3.99
Wow wow wow, c'est un sacré numéro que Simon Spurrier et Matias Bergara nous ont offert ici. Toute la série a été construite pour ce moment et il est difficile de ne pas être impressionné par ce numéro. D'un, c'est magnifique : Bergara offre des pages puissances, avec un côté Mad Max: Fury Road assez dingue. De l'autre, le scénario de Spurrier change de direction brutalement et il va être intéressant de voir comment Hum va réagir. On a toujours droit à une des meilleures séries indé du moment, et j'espère qu'un éditeur français va la ramener dans l'hexagone. - Kevin

Firefly #3

BOOM! Studios • Par Greg Pak & Dan McDaid • $3.99
Le groupe est obligé de se séparer. D'un côté, Mal, Zoe et Kaylee tentent de fuite les Unificators pendant les autres sont contraints de continuer le pèlerinage sans elles. La série commence à prendre chez moi, j'avais trouvé les deux premiers épisodes sympathiques avec un bon potentiel, le talent d'écriture de Greg Pak rend ça vraiment efficace. Il y a peut-être que le cliffhanger qui est un peu mal géré comme si l'histoire était d'avantage pensée pour le format album (ce qui est tout à fait possible).  - Noisybear

Dark Horse

B.P.R.D.: The Devil You Know #12

Dark Horse • Par Mike Mignola, Scott Allie & Laurence Campbell • $3.99
L'action est en pause dans ce numéro : le B.R.P.D. essaie de trouver une solution pour sauver ce qu'il reste à sauver. C'est à dire pas grand chose. Des monstres géants sont apparus sur la surface de la Terre ravageant tout. Il y a vraiment du désespoir à chaque instant mais nos héros et héroïnes doivent se ressaisir d'une manière ou d'une autre. L'épisode s'intéresse malheureusement pas assez aux personnages à mon goût, c'est un peu trop traité en surface. Mike Mignola et Scott Allie auraient eu tout à y gagner que de créer d'avantage d'empathie avec tout ce petit groupe. - Noisybear

Hellboy and the B.P.R.D. 1956 #3

Dark Horse • Par Mike Mignola, Chris Roberson, Mike Norton, Mike Avon Oeming & Yishan Li • $3.99
Bien que nous suivons 3 histoires en parallèle, il ne se passe pas grand chose dans ce numéro, les scénaristes s'intéressent d'avantage au fonctionnement du BPRD, comment il est régi et comment le Professeur Bruttenholm entrave son bon fonctionnement. Ce n'est donc pas inintéressant comme perspective mais, nous perdons le côté espionnage qui avait animé les deux premiers numéros, c'est légèrement dommage. - Noisybear

The Quantum Age #6

Dark Horse • Par Jeff Lemire, Wilfredo Torres & Dave Stewart • $3.99
Dernier numéro pour cette mini-série, et Jeff Lemire nous offre une mission d'infiltration pour finir. À moins que ... Lemire se fait plaisir et nous offre une deuxième partie de numéro plus osée, plus optimiste. Le gros point de ce numéro reste le dialogue entre le Colonel Weird et Madame Butterfly, qui est très bien écrit. Graphiquement, Wilfredo Torres était la personne idoine pour dessiner ce récit, bien accompagné par Dave Stewart. - Kevin

IDW Publishing

Teenage Mutant Ninja Turtles #90

IDW Publishing • Par Tom Walz & Michael Dialynas • $3.99
Parfois, j'aimerais que la série change de scénariste mais que Tom Walz conserve l'écriture du script : son histoire est rudement bien mais que de faiblesses. Tout d'abord, c'est trop bavard, autant de phylactères pour ne rien dire, c'est soporifique. Ensuite, les personnages ont tendance à avoir tous les mêmes voix selon leur caste, cela dynamiserait justement les longs dialogues. Enfin, le flashback de Splinter est bien mis en scène, mais il n'y avait pas besoin d'autant taper dans le coude du lectorat afin qu'il comprenne ce qu'il essaie de faire. Les dessins ne sont pas non plus une grande réussite. Cette série a vraiment tout pour être géniale mais semble ne pas s'en donner les moyens. - Noisybear

The League of Extraordinary Gentlemen: The Tempest #4

IDW Publishing • Par Alan Moore & Kevin O'Neil • $4.99
Je n'arrive toujours pas à situer l'histoire par rapport au reste. En vrai, j'ai même parfois du mal à raccorder les chapitres de chaque épisode entre eux. La forme est tellement riche et imposante que je n'arrive pas à me concentrer sur le fond. Du coup, je peux vous dire que j'adore ce que Alan Moore et Kevin O'Neil mettent en image : la BD en 3D - avec les personnages de la série à côté des cases stéréoscopiques pourtant les lunettes adéquates, la sous-histoire "la fille qui pète un plomb" dans le chapitre dédié à Electro-Girl. J'admets, je n'arrive pas à vous conseiller le titre mais je passe un bon moment à découvrir ce que les auteurs font dessus. - Noisybear

Lion Forge Comics

Quincredible #3

Lion Forge Comics • Par Rodney Barnes & Selina Espiritu • $3.99
Quinn continue d'essayer d'apprendre à devenir un super-héros mais, il n'est pas certain de pouvoir le faire. Ainsi, Rodney Barnes nous montre les doutes, les angoisses mais, aussi, la motivation du jeune homme de bien belle manière notamment, en montrant les héros et héroïne du quotidien, celles et ceux qui rendent la vie réelle meilleure avec de petits gestes. La série est vraiment plaisante à lire et, je le rappelle, très accessible à celles et ceux qui ne lisent pas d'autres titres du Catalyst Prime. - Noisybear

Valiant

Livewire #2

Valiant • Par Vita Ayala, Raul Allen & Patricia Martin • $3.99
Quelle surprise ! La série prend un tournant inattendu et je trouve ça merveilleusement bien amené par Vita Ayala. En effet, après avoir amené Amanda McKnee face aux conséquences de ses actes, la voici qui va devoir payer un prix très lourd alors qu'une nouvelle menace pointe le bout de son nez. C'est merveilleusement bien écrit, passionnant à lire et le duo Raul Allen/Patricia Martin fait encore des merveilles. Des séries comme ça, j'aimerais bien en lire tout le temps - Noisybear