The Mighty Blog

Reviews Express

Superwoman #4 - 6

Critiques rapides de séries que nous lisons régulièrement. Aujourd'hui, on focalise sur DC Comics avec trois épisodes de Superwoman.

Superwoman #4

DC Comics • Par Phil Jimenez & Emanuela Luppachino • $2.99
Superwoman est hantée par le fantôme de celle qu'elle a vu mourir au premier épisode. Aussi, elle doit faire face à sa rencontre avec les autres Clark et Lois (ceux dont on suit les aventures dans la série Superman) et au fait que ses pouvoirs la tue à petit feu. En plus, la menace de Ultrawoman est bien réelle. Pour un simple épisode, l'histoire est très dense. Trop, même. Les personnages sont nombreux et l'action générale n'est pas facile à suivre. C'est un peu comme si Phil Jimenez ne croyait pas à son histoire - ou plutôt à la durée de vie de la série ce qui est légitime - et qu'il essayait de caser trois arcs narratifs en un seul. Au final, rien n'est vraiment installé, le lecteur est embrouillé et les intrigues sont à peine effleurées.

Superwoman #5

DC Comics • Par Phil Jimenez • $2.99
Jimenez met en avant la dangerosité de Lena Luthor. C'est plutôt réussi. Ces parties de l'épisode sont intéressantes en plus d'être plaisantes à lire. Surtout que l'épisode est moins dense que le précédent. Seule la fin est confuse pour arriver sur un twist dont on a l'impression de déjà connaître la résolution.

Superwoman #6

DC Comics • Par Phil Jimenez • $2.99
L'épisode commence en montrant la partie manquante du précédent épisode. Le twist est plus compliqué qu'il ne paraissait mais la confusion règne dans mon esprit. Je ne suis pas certain de comprendre les tenants et les aboutissants de toute l'histoire autour de Bizarro Superwoman ni même celle de Lena, finalement. En tout cas, le final s'approche à grand pas et j'espère que cela paraîtra plus clair à ce moment-là. L'épisode dédie une bonne partie à remettre dans le contexte la relation entre Lex Luther et Lana Lang, ce qui est intéressant et placé correctement dans le contexte. C'est vraiment dommage que cette histoire soit si brouillonne, il y a tant de bonnes choses dedans.