The Mighty Blog

Reviews Express

Green Arrow #15, The Flash #15, Nightwing #13

Critiques rapides de séries que nous lisons régulièrement. Aujourd'hui, on focalise sur DC Comics avec trois séries : Green ArrowThe Flash et Nightwing.

Green Arrow #15

DC Comics • Par Benjamin Percy & Juan Ferreyra• $2.99
Très bon numéro que celui-ci. Déjà, quand Juan Ferreyra est là, les choses se passent beaucoup mieux tant son trait est capable de nous éblouir. Mais l'histoire de Benjamin Percy n'est pas en reste; son arc est toujours aussi intéressant, avec un Green Arrow encore sur le reculoir et l'action de la milice qui continue de prendre de l'ampleur. D'ailleurs, le numéro est centré sur une grosse bataille dans une prison,  sans réel méchant. Puis, en fin de numéro, une course-poursuite où Ferreyra nous éclate les rétines : c'est majestueux, intelligent, magnifique, les qualitatifs me manquent pour décrire son travail. Puis une dernière page qui fait son effet, et voilà, vous avez lu une super histoire dont on veut voir la suite!

The Flash #15

DC Comics • Par Joshua Williamson & Carmine Di Giandomenico • $2.99 
Ah ben voilà! J'étais un peu inquiet de la tournure de la série The Flash, mais cet épisode redresse la barre! Et quand j'y pense, l'arrivée de Rogues n'est pas étrange à ce regain d'intérêt. On peut certes blâmer le manque d'originalité, mais ça fonctionne, surtout que l'astuce sur laquelle tient ce numéro est pas mal du tout. Josh Williamson propose un épisode tout en action, où Carmine Di Giandomencio peut faire étalage de son talent de dessinateur! Ça tombe bien, ce genre de numéro est fait pour lui et la bataille entre Flash et les Rogues tient ses promesses, notamment grâce à un bon rendu dynamique.

Nightwing #13

DC Comics • Par Tim Seeley & Marcus To • $2.99
On chante régulièrement les louanges de cette série, et on ne va pas s'arrêter aujourd'hui. Ce numéro est riche en actions, en révélations et en bons dialogues. Comme d'hab, ça fonctionne bien, surtout que la fin va à 100 à l'heure, avec plein de rebondissements et un statu quo intéressant. De plus, Marcus To accompagne encore une fois superbement Tim Seeley, en donnant à Nightwing le dynamise dont la série a besoin.