The Mighty Blog

Reviews Express

The Flash #7, Hal Jordan and the Green Lantern Corps #5, Green Arrow #8

Critiques rapides de séries que nous lisons régulièrement. Aujourd'hui, on focalise sur DC Comics avec trois séries : The Flash, Hal Jordan and the Green Lantern Corps et Green Arrow.

The Flash #7

DC Comics • Par Joshua Williamson & Carmine Di Giandomenico • $2.99
On se rapproche doucement de la fin d'arc et Godspeed donne toujours autant de fil à retordre à Barry Allen. Surtout que la supériorité d'August est claire et qu'il se permet de faire régner l'ordre à Central City, à sa manière. Qui est un peu brutale pour un flic. Néanmoins, The Flash est toujours aussi agréable à lire, notamment avec le rapprochement Barry-Wally. Joshua Williamson nous sert donc un récit super divertissant, sans temps mort. Chose qui va parfaitement à Carmine Di Giandomencio, toujours impeccable aux dessins, donnant à l'histoire le dynamisme qu'il lui faut!

Hal Jordan and the Green Lantern Corps #5

DC Comics • Par Robert Venditti & Ethan Van Sciver • $2.99
Numéro un peu plus lent que les précédents, où Robert Venditti prend le temps de mettre à plat les intrigues des différents Green Lanterns. L'épisode est donc un peu moins divertissant que d'habitude, mais pas inintéressant, car Venditti continue d'avancer les différents pions à travers la galaxie, avant une grosse bataille qu'on espère bien sympa. On attend donc un peu la suite, et pour patienter, on regarde le bon boulot d'Ethan Van Sciver aux dessins.

Green Arrow #8

DC Comics • Par Benjamin Percy & Otto Schmidt • $2.99
Retour sur l'intrigue principale de Green Arrow, durant laquelle Ollie arrive sur une île - une nouvelle fois. Mais cette fois-ci, il n'est pas seul! Donc sans en dire trop, il retrouve des connaissances et ils partagent ensemble un moment sympathique. Donc je vais en rester là pour ne pas dire trop sur l'intrigue, mais c'est pour l'instant assez intéressant, surtout que Benjamin Percy montre qu'il comprend ses personnages et comment les faire évoluer ensemble. On a l'impression qu'il ne fait jamais des choses gratuitement, et ça c'est cool! Et surtout, l'info géniale de ce numéro, c'est LE RETOUR D'OTTO SCHMIDT. Le dessinateur est toujours aussi fort qu'au début de la série, avec son trait dynamique et imaginatif, et son sens de la narration impeccable. Le fait que l'histoire se passe sur une île lui fait beaucoup de bien, avec des décors extérieurs de toute beauté.