The Mighty Blog

Robin Rises Alpha #1

Voici donc le one-shot qui termine Robin Rises. Et, comme lorsque la saga avait débuté, Peter J. Tomasi et Andy Kubert s'occupent de nous raconter l'histoire.

Lors de la critique de l'épisode précédent, je critiquais le manque probable d'un épisode pour tempérer le rythme et que la situation ne soit pas amener avec précipitation. C'est d'autant plus frustrant que le début de ce one-shot commence en reprenant une grosse partie de Batman and Robin #37. L'émotion est moins forte malgré la qualité de la narration de Kubert.

La redite n'est pas futile puisque cette partie de l'histoire est narrée du point de vue d'Alfred qui était l'élément manquant de cette fin de Robin Rises. Et, pour le lecteur qui n'aurait pas suivi les épisodes de Batman par Grant Morrison, la fin retranscrit l'importance du personnage dans la relation entre les deux personnages principaux de cette saga.

Mais, entre l'introduction et la fin, Peter J. Tomasi nous apporte de la nouveauté. En effet, Robin arrive et il étonne - si on oublie le teaser de la semaine passée dans les pages des comics publiés par DC. Cela permet à Kubert de nous offrir des sublimes pages remplies d'action mais aussi de redéfinir la gestuelle d'un personnage qu'il a codifié. Et puis, Tomasi nous réserve une deuxième surprise même si, celle-là, on la voyait venir.

Ainsi, Tomasi nous ferme la boucle ouverte il y a deux ans tout en ouvrant une autre qui reste dans la même lignée de ce qu'on lisait depuis Morrison. Cela promet de nouvelles perspectives intéressantes même si tout cela semble éphémère.

La fin de Robin Rises rattrape le côté expédié des derniers épisodes. Tomasi nous offre une fin pleine d'émotion avec quelques surprises. De quoi alimenter d'intrigues la série Batman ans Robin pendant encore longtemps.

Robin-Rises---Alpha-CoverRobin Rises Alpha #1

DC Comics • Par Peter J. Tomasi & Andy Kubert • $3.99
Robin Rises Omega ne fait pas revenir Robin à la vie mais il marque un virage à 90° dans la quête de Batman. Tomasi et Kubert montrent ici tout leur talent dans leur domaine respectif.