The Mighty Blog

Robin Rises Omega #1

DC Comics a décidé de débuter le nouvel arc de Batman and Robin par un one-shot. Robin Rises Omega est la suite directe du précédent épisode de la série mais avec ce numéro spécial, Peter J. Tomasi peut remettre certaines choses au point.

Au coeur de Tibet, l'affrontement entre l'armée de Batman et celle de Ra's Al Ghul pour récupérer le corps de Damian fait rage. Mais un troisième camp fait son apparition et change la donne.

Tomasi commence par rappeler les éléments précédent ce nouvel arc débutant ; de la naissance de Damian jusqu'à maintenant. Cela pourrait être lourd pour le lecteur fidèle sauf que, depuis le début de New 52, des choses ont changé comme la mort de Batman qui avait du lieu pendant une "crisis" qui ne s'est pas déroulée dans cette nouvelle continuité. D'une simple pirouette et d'un coups de revers, Tomasi remplace cet événement et replace ainsi le contexte.

Ce qui surprend le plus dans ce Robin Rises Omega - à part que cela ne se déroule pas dans la série régulière Batman and Robin, c'est la tournure que cela prend. En effet, les nouveaux protagonistes sont inattendus et la lutte entre Ra's Al Ghul et Batman se met en pause...Enfin, si elle n'est pas terminée, en fait. Mais, cela est pour laisser le champ libre au nouveau plan de Batman toujours autant déterminé, voire plus qu'avant.

Bien qu'il repose sur l'action, cet épisode est bel et bien une tournant décisif dans l'intrigue que Tomasi nous prépare depuis Batman, Inc. #8. Mais en même temps, lorsqu'on est accompagné par Andy Kubert aux dessins, je comprend qu'un scénariste veuille du spectaculaire. C'est beau, bien construit, propre, efficace et dynamique. Encore du beau travail de la part du dessinateur.

robin-rises-omega-1-coverRobin Rises Omega #1

DC Comics • "Red Dawn Omega" par Peter J. Tomasi & Andy Kubert • $3.99
Robin Rises Omega ne fait pas revenir Robin à la vie mais il marque un virage à 90° dans la quête de Batman. Tomasi et Kubert montrent ici tout leur talent dans leur domaine respectif.