The Mighty Blog

Runaways #3-4

Récemment, nous avons élu Noelle Stevenson comme l'une de nos scénaristes préférées du moment. Forcément, avec de telles faveurs, nous étions impatients de découvrir la suite de la série Runaways qui est bien représentative de tout le talent de la scénariste.

Dans l'école qui forme les futurs barons des warzones du Battleworld de Doom, une groupe d'élèves découvre le terrible secret derrière l'examen final qui leur est réservé. Ils doivent s'entretuer et seuls les survivants auront une chance de devenir les remplaçants des barons déjà en place. Ce groupe d'élèves mené par Jubilee décide alors de s'enfuir de l'école et d'essayer de trouver un endroit dans le Battleworld où se cacher.

Runaways-003-CoverRunaways #3

Marvel Comics • Par Noelle Stevenson & Sanford Greene • $3.99
L'épisode a la même recette que le précédent à savoir un savant mélange entre humour et émotions vives. Autant, Stevenson va nous faire rire avec la pile électrique Molly, autant elle va nous bouleverser avec ce qui arrive à la famille d'Amadeus Cho.

La trame avant relativement peu même si tout s'accélère à la fin avec le groupe qui doit se séparer malgré eux. Le cliffhanger marche tellement que la lecture de la suite est obligatoire.

Runaways-004-CoverRunaways #4

Marvel Comics • Par Noelle Stevenson & Sanford Green • $3.99
Cet épisode est bien plus dense que le précédent. Stevenson force les têtes à têtes et change les relations entre certains d'entre eux. Ce que je trouve intéressant c'est finalement que les méchants de l'histoire ont des failles communes que nos héros. Eux aussi sont attachés à leurs amis, voire à leurs ennemis.

La construction de l'histoire - bien que solide - n'est pas l'important ici. Nous sommes bel et bien dans un récit centré sur les personnages. On rigole autant qu'on pleure (puis rigole de nouveau). Sous ses airs de série pour enfants, Stevenson aborde des thèmes sérieux. Et, c'est vraiment chouette.

Sanford Greene est complètement à sa place sur ce genre de série. Sa narration est solide et son trait imparfait colle à l'histoire. Il sait autant faire dans l'humour que dans le drame sans trop en montrer.

En conclusion, Runaways est une mini-série de 4 épisodes que je vous recommande soit en V.F. (on croise les doigts pour que Panini Comics le publie) soit en Trade Paperback. Sous ses aspects de récit pour enfants, Stevenson trouve un ton plus sombre que ce qu'elle a l'habitude de faire mais elle garde en son style. On retrouve ses gimmicks habituels comme l'amitié, l'amour et un rythme frénétique. C'était très plaisant à lire.