The Mighty Blog

Seven To Eternity #4

Seven To Eternity est loin d'avoir tout dévoilé, les premiers épisodes de la nouvelle série de Rick Remender et Jerome Opeña étaient une mise en place d'éléments dans un contexte très mouvementé. Mais, il est temps pour l'histoire de prendre le pas, ce qui nous amène à ce quatrième épisode sous haute tension.

Il est intéressant de voir comment Rick Remender gère la page de garde - qui représente un extrait du journal de Adam Osiris, personnage principal de cette nouvelle série. Par exemple, dans ce quatrième épisode, le scénariste y fait passer plusieurs informations notamment ce qui s'est passé pendant l'ellipse temporelle entre le précédent épisode et celui-ci. La force du procédé étant que les informations contenues sur cette page peuvent être dispensables pour la compréhension de l'histoire en BD. En plus, Remender évite le piège d'expliquer trop de choses par ce biais. Par exemple, il dévoile comment une partie de la population du monde de Zhal est tombé dans le piège du Mud King  via un flashback intégré à la narration "normale". La page du journal permet plutôt de parler du ressenti d'Adam à l'instant présent.

Le flashback de cet épisode montre donc comment le piège du Mud King s'est refermé d'une manière inattendue. Il est évident que Remender critique notre société à travers ce monde qu'il a inventé de toutes pièces, tout spécialement à l'ère de Trump et des "fake news".

Très vite, l'histoire de Seven To Eternity reprend le pas lorsque le Mud King refait son apparition. Toutes les petites choses qu'a mis en place Remender prennent sens et le "but" de la série commence à être plus clair. Ce qui frappe surtout est la tonalité de la série, plus sombre et plus mature que Black Science ou Deadly Class - qui, pourtant, ne brillent pas par leur optimisme. Le sens de la dramaturgie est présent et la tension est plus que palpable. Cet ensemble de choses fait que nous arrivons à la fin de l'épisode avec pour seule envie celle de lire la suite.

Dans cet exercice qui repose sur les dialogues et la tension, Opeña brille tout autant que sur les scènes d'action. Chaque personnage a une manière de bouger ou a un regard marqué, qui lui est propre, malgré les masques et les aspects monstrueux de la plus part des protagonistes. C'est certain, la partie graphique est vraiment réussie.

Seven To Eternity #4

Image Comics • Par Rick Remender & Jerome Opeña • $3.99
C'est le premier épisode de la série qui m'a véritablement scotché. J'ai trouvé le début de la série accrocheuse mais pas autant que ce numéro qui présente des enjeux clairs, une tension et une menaces palpables et des personnages haut-en-couleur. Remender et Opeña sont en très grande forme.