The Mighty Blog

Sex Criminals #1

Matt Fraction s'est lancé la semaine dernière dans une énième série, alors qu'il quitte les séries FF et Fantastic Four par manque de temps... Si on peut critiquer ce choix qui le pousse à quitter l'excellente série qu'il avait avec Allred, l'actualité du monsieur est suffisamment chargée pour qu'on se dise que ce qui arrive est alléchant... Sa nouvelle série, Sex Criminals publiée chez Image la semaine dernière, est la preuve que Fraction est toujours capable de lancer des séries intéressantes ; les faire rester à ce niveau de qualité est une autre question...

Le pitch de Sex Criminals fait partie des plus étranges que j'ai vu depuis quelques temps. Une jeune femme se découvre un super-pouvoir bien particulier : à chaque fois qu'elle a un orgasme, elle arrête le temps et devient la seule personne à pouvoir se déplacer, sans que personne ne s'en rende compte. Elle vivra toute sa vie comme ça, avant de rencontrer un homme qui souffre du même problème. Ensemble, ils vont commettre divers braquages, pour lesquels leur pouvoir sur le temps va être bien pratique...

Fraction arrive souvent sur une série avec une excellente idée en tête. L'exécution laisse parfois à désirer, mais il faut reconnaître que pour ce numéro c'est un quasi sans faute; bien écrit, bien rythmé, la série démarre très bien et pose tous les enjeux très efficacement,  sans partir dans trop de fioritures. Toujours juste, le ton de l'auteur est une des grandes réussites de ce numéro, qui ne tombe pas du tout dans le sexe graveleux, et consacre même une immense partie du chapitre à l'enfance de son protagoniste, qui découvre son corps et quelques autres déconvenues...

Sans trop spoiler, on peut dire que le contexte de l'histoire est assez sombre et oppressant, mais Fraction écrit Suzie son héroïne, de manière tout à fait convaincante. Loin d'être un personnage générique, elle a un background extrêmement développé,  en passant par une enfance douloureuse ou une adolescence difficile. Fraction choisit de rire de tout ça sans jamais oublier la tristesse ambiante,  et le numéro a un côté mélancolique plus que réussi. Avec un ton cru mais jamais graveleux (ou alors c'est dans une scène hilarante dans les toilettes d'une école, mais c'est autre chose..), ce numéro est un excellent modèle de construction de personnage et d'intrigue.

Pour illustrer la vie de Suzie, c'est Chip Zdarsky qui s'occupe de la partie graphique, et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il signe là un très beau premier numéro. Dans un style très cartoon sans jamais tomber dans l'excès, ses pages sont riches et bien construites, jamais vulgaires dans les scènes de sexe, et servies par une coloration fabuleuse de Becka Kinzie, qui crée une excellente atmosphère et des scènes de temps arrêtés fabuleuses.

sexcriminals1-cover-2f450Sex Criminals #1

Image • Par Matt Fraction & Chip Zdarsky • $3.50
Bien écrit, bien rythmé, magnifique, et pas cher pour 32 pages, ce numéro a tout pour plaire. Connaissant Fraction, on est sceptiques pour la suite de son histoire, mais avec un pitch comme ça, il risque fort de signer la petite pépite d'Image de l'année.