The Mighty Blog

Shadowman #1

Valiant ramène Shadowman au devant de la scène avec une nouvelle série menée par le célèbre Andy Diggle au scénario et Stephen Segovia aux dessins. Est-ce que la série va réussir à nous séduire comme de nombreuses autres du même éditeur ?

Jack Boniface est le porteur du Shadowman, un être surnaturel vaudou aux pouvoirs surprenants mais qui ne peut être exposé que la nuit. Le héros a depuis disparu - certainement à la fin du précédent volume de la série - de la Nouvelle Orléans. Cinq ans plus tard, il réapparaît et retrouve son amie Alyssa qui lui apprend que depuis son départ les choses se sont empirées dans la ville...

L'intrigue semble très classique et... ça tombe bien, ça l'est. Scolaire serait un terme que j'aurais bien voulu utiliser si ce n'était le fait que Diggle semble rendre une partie complètement hermétique à celles et ceux qui n'avaient pas lu la série avant (ce qui est mon cas). Du coup, difficile de comprendre les enjeux et la motivation des deux principaux protagonistes. Dans le même exercice, Christos Gage et Matt Kindt avaient très bien réussis respectivement sur Ninja-K et X-O Manowar en nous introduisant à la fois le contexte, les personnages et la nouvelle situation.

C'est d'autant plus que dommage que la série m'interpellait d'abord par son contexte puisque Shadowman n'est pas un super-héros mais une entité vaudou lorgnant du côté de l'anti-héros avec un univers fort. En plus la couverture donne sacrément envie... surtout la "Glow in the dark" qui est aussi kitch que géniale. Mais, Diggle nous offre qu'un épisode lambda d'un personnage lambda. J'espère que la suite rattrapera ce premier épisode.

Côté dessins, Segovia offre des pages de grande qualité : l'action est dynamique et les scènes de dialogue sont efficaces. Ulyses Arreloa fait un joli travail sur la couleur par  également avec des personnages afro-américains assumés. Cela peut étonner dis comme ça, mais j'ai l'impression qu'il y a un travail particulier sur la couleur de peau - qu'on retrouve dans Black Panther chez Marvel - la représentant avec plus de nuance et à la fois plus réaliste.

Shadowman #1

Valiant • Scénario : Andy Diggle - Dessins : Stephen Segovia - Couleurs : Ulyses Arreloa - Lettrage : Simon Bowland • $3.99

Ce début n’est pas vraiment prometteur en tout cas pour celles et ceux qui n’ont pas lu le premier volume puisque Andy Diggle semble écrire la suite directe sans se donner la peine de nous replonger convenablement dans le contexte. En plus, l’écriture et la situation sont plus que basiques. On verra bien ce que cela donne par la suite.