The Mighty Blog

Shipwreck #2

Deuxième numéro pour Shipwreck, et toujours autant de mystères et de choses bizarres entourent la série. Mais où Warren Ellis et Phil Hester veulent donc nous emmener ?

Shipwreck est toujours aussi cryptique, même si on a déjà une petite certitude ; les oiseaux ont une part importante dans le récit et l'ambiance de la série. Toujours aussi graphique, la série reprend ici avec une scène très sympatique faite de découpage de membres et de chairs. Chose que Phil Hester maîtrise assez bien (on avait un premier indice avec la fin de l'épisode précédent). À la fin de cette cérémonie, notre héros débarque et fait donc la connaissance du barman - en plus d'être préparateur de corps mort donc.

Ensemble, les deux arrivent dans une ville où Jonathan fait une nouvelle rencontre tout aussi étrange, avec une certaine Valeska Halter. Qui a l'air d'en savoir plus sur lui qu'elle ne devrait, mais là encore, l'histoire reste brumeuse. Jonathan ne sait toujours que peu de choses sur sa quête. Warren Ellis prend donc son temps, et laisse libre cours à son imagination, un peu tordu pour le coup. Tous les personnages que le héros rencontrent sont bizarres, font des choses bizarres et parlent bizarrement. Néanmoins, on s'attache à Jonathan et on veut savoir ce qui lui est arrivé.

Aux dessins, Phil Hester nous fait encore plaisir. Son trait est vraiment sympatique, et sa façon de jouer avec les formes - grâce à des noirs maîtrisés (et donc grâce au coloriste Eric Gapstur) vont de Shipwreck une série avec une identité visuelle bien à elle. Ça plus un univers intrigant, il n'en faut pas plus pour nous happer.

Shipwreck #2

AfterSock Comics • Par Warren Ellis & Phil Hester • $3.99
On avance à tâtons comme le héros, mais on apprécie sûrement plus que lui. Shipwreck est un univers assez particulier, mais ses personnages hauts en couleur et un dessin superbe font qu'on y reste, assez facilement même.

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs