The Mighty Blog

Southern Bastards #1

Jason Aaron et Jason Latour, comme beaucoup d'autres créateurs de Marvel, lancent leur creator-owned serie chez Image Comics leur permettant d'aborder des sujets plus personnels et avoir un ton plus direct et mature que chez la Maison des Idées. Southern Bastards  a des relents de Scalped mais dans un autre contexte peut-être encore plus dangereux.

C'est un peu l'histoire du mec qui se pointe dans un pauvre patelin paumé au fin fond de l'Alabama qui ne demande rien à personne et qui frappe le mauvais mec avec un panier à friture bouillant. Ça rappelle un peu les trames des films El Mariachi de Robert Rodriguez ou U-Turn de Oliver Stone, et c'est pour ça que j'ai complètement adhéré à cet épisode. C'est une ambiance singulière qui est assez peu vue dans les comics.

Le contexte rappelle forcément Scalped. D'abord parce que les deux séries sont écrites par Jason Aaron, mais aussi parce que la trame de départ est assez proche (un personnage qui revient là où il a grandit après 40 années d'absence). Mais là, on découvre un monde de pouilleux et de rednecks qui semblent ne pas avoir évolués depuis le départ de Earl Tubb, le personnage principal de l'histoire. Un homme qui ne court pas pour revivre son passé mais qui semble maintenant voué à payer les erreurs de son père décédé.

L'ambiance donnée par Jason Aaron avec son talent d'écriture - et des dialogues écrits en patois sud-américains - et par les (magnifiques) dessins de Jason Latour est excellente et prenante. Le chien bâtard qui chie le long de la route ou le mec qui ne se gêne pas pour pisser au milieu de la rue ont quelque chose d'utile pour l'installation du contexte et, ils évitent le côté gratuit - et faussement mature.

Et puis, c'est simple d'accès et profond à la fois (la symbolique de l'arbre sortant de la tombe) tout comme les dessins de Latour. Il varie les cadrages et le rythme, donne les expressions aux personnages bien marquées, offre au personnage principal le détachement nécessaire et, avec ses crayons, arrive à développer un monde hors-le-temps... mais, comme le scénario de Aaron d'ailleurs, avec un certain respect pour ce sud américain pourtant bien glauque.

Il n'y a pas à dire ce premier épisode de Southern Bastards est une réussite. On ne devrait pas être si étonnés que ça ; Jonathan Hickman, Brian Michael Bendis, Scott Snyder ou encore Rick Remender nous avaient prévenus sur Twitter.

Southern-Bastards-001-CoverSouthern Bastards #1

Image Comics • Par Jason Aaron & Jason Latour • $3.50
Début très prometteur pour Southern Bastards. Le ton est donné, le personnage principal a du potentiel pour susciter l'intérêt et le terrain de jeu est hostile à souhait. La recette est très bonne pour nous offrir ce qui risque devenir LA série à suivre.