The Mighty Blog

Southern Bastards #2

Southern Bastards n'a laissé insensible pas grand monde. Faut dire que le premier épisode de la série de Jason Aaron et Jason Latour avait beaucoup d'atouts et c'est donc confiant qu'on entame ce second numéro.

Après 40 ans d'absence, Earl Tubb revient dans la bourgade du sud des États-Unis où il a grandi. Il y découvre une ville dirigée par le Coach et un arbre qui a poussé à l'emplacement de la tombe de son père.

En fait, d'une certaine manière, Southern Bastards souffre du même "problème" que Starlight, à savoir que la série semble être plus destinée à être lue en recueils qu'en épisodes. Autant pour la série de Millar, cela est dû au rythme plutot lent des épisodes, ici, c'est parce que l'impatience se fait ressentir lors qu'arrive la dernière page. En effet, même si l'épisode se lit très rapidement, après cette scène finale, on a envie de savoir ce que Earl va faire.

Aaron installe en tout cas un univers simple à cerner, bien construit et, surtout, passionnant. Mais, clairement, la force de la série pour le moment ce sont des scènes puissantes et marquantes comme dans celui-ci la coupure du match de football américain et celle de l'orage à la fin.

Jason Latour n'a pas un coup de crayon commun. Sa manière de déformer les visages et les corps est parfaite pour l'ambiance du titre. Et puis, les bâtards (les chiens) qu'il dessine sont inquiétants à souhait et participe à l'ambiance globale du comicbook.

Southern-Bastards-002-CoverSouthern Bastards #2

Image Comics • Par Jason Aaron & Jason Latour • $3.50
Southern Bastards vaut la lecture. C'est intriguant et délicieux malgré cet univers sombre et presque glauque que dépeint les deux Jason. Une réussite complète qui risque de devenir un titre incontournable. En tout cas, les fans de Scalped vont adorer cette série, c'est certain.