The Mighty Blog

Southern Bastards #7

Jason Aaron et Jason Latour continuent leur arc sur les origines de Boss, le coach qui règne sur la petite ville d'Alabama, Craw County. Southern Bastards explore donc à présent le passé du personnage et tout n'est pas rose.

Mon engouement pour la série est un peu moindre. Non pas que la qualité soit à la baisse mais j'ai du mal à rentrer dans l'histoire. Lors du précédent épisode, je comparais la technique de narration à celle de la série TV Once Upon A Time avec cette manière de créer des excuses au grand méchant de l'histoire. Après lecture de cet épisode, je maintiens toujours ce propos.

Eules Boss est, dans le présent, un salaud. On peut lui trouver toutes les excuses que l'on veut, je n'aurai pas d'empathie avec ce mec. Du coup, voir qu'il a eu une adolescence malheureuse ne m'intéresse guère.

D'une manière plus objective, le scénario est toujours aussi bien écrit et bien emmené. Aaron a bien installé son univers et on commence à déceler des gimmicks propres à la série. Ce qui est intéressant dans tout ça, c'est que nous ne savons pas où le scénariste nous conduit en repoussant la suite de l'histoire du premier arc sans que cela fasse hors-de-propos.

Jason Latour assure toujours autant côté dessins et couleurs. Dans cet épisode, il retranscrit la violence des impacts des joueurs durant les matches de football américain avec des instantanés comme si, la case d'après, tout s'accélérerait. C'est rudement bien fait.

Il n'y a pas forcément grand chose à dire sur cet épisode même s'il apporte beaucoup au personnage de Boss mais le tout est une question d'ambiance et de construction qui se découvre plus facilement à la lecture.

Southern Bastards 007-CoverSouthern Bastards #7

Image Comics • "Gridirion Part 3" par Jason Aaron & Jason Latour • $3.50
Southern Bastards est une série de qualité. Aaron et Latour offrent le meilleur d'eux-mêmes. Pourtant, malgré toutes les qualités de la série, je pense que je vous inviterai plutôt à lire la série en Trade Paperback ou attendre la sortie française (bientôt chez Urban Comics).