The Mighty Blog

Spawn #261

Todd McFarlane et Erik Larsen travaillent ensemble sur Spawn et ramènent le Hellspawn en enfer afin de le mettre en face de Satan et sa horde de démons.

Wanda se fait kidnapper. Spawn déchiquette les démons responsables. D'autres démons arrivent et kidnappent Wanda. Satan crie qu'il veut récupérer le costume. Spawn déchiquette les démons et Satan qui se recompose. D'autres démons arrivent et kidnappent Wanda. Satan crie qu'il veut récupérer le costume. Et, rebelote !

Si j'étais de mauvaise foi, je ne viendrai pas à dire qu'il y a un ou deux moments différents. Notamment, lorsque Wanda regarde effarée son ex-mari prendre du plaisir à déchiqueter du démon. Mais, depuis le début du run, nous lisons le sempiternel même épisode. Spawn déchiquette des démons.

Vous l'aurez compris cet arc narratif tourne en rond. En même temps, cela est certainement la raison d'être de la série finalement. Après toutes ces années sans lire le titre, je n'ai pas l'impression d'avoir perdu mes repères.

Au moins, Larsen et McFarlane font de jolis dessins même si l'encrage de McFarlane casse un peu les effets de profondeur. Certains plans ont l'air plats. Mais, je chipote, il y a belles choses comme lorsque Spawn déchiquette des démons.

Spawn-261-CoverSpawn #261

Image Comics • Par Todd McFarlane & Erik Larsen • $3.99
Avec pourtant 4 épisodes, McFarlane et Larsen n'arrivent pas à me donner envie de continuer. Je vais pousser le vice jusqu'à la fin de l'arc mais sans réelle conviction. En revanche, je tiens à dire que dans cette critique, j'ai été un peu de mauvaise foi ; Spawn ne déchiquette pas tant de démons que ça... seulement des milliers.