The Mighty Blog

Spider-Island #2

La lutte de l'agent Venom et de la résistance contre la Reine des araignées continue, et ils vont trouver de nouveaux alliés pour le moins surprenant dans Spider-Island... Christos Gage et Paco Diaz foncent droit dans la série z, et on se régale.

Le numéro précédent lançait des pistes intéressantes en allant piocher dans les monstres de l'univers Marvel, et celui-là va encore plus loin, devient complètement dingue, et c'est un vrai régal. Nos héros ont retrouvé d'anciens personnages connus, transformés en araignées, et ont des solutions pour le moins farfelues pour qu'ils rejoignent le bon camp...

Du coup, alors que le premier numéro commençait sérieusement avant de ramener des monstres, là, on est en plein dans le film d'horreur dès le départ, et on s'y enfonce au fur et à mesure. Vampire, loup-garou, lézard géant, tout y passe, et bien plus encore. Secret Wars oblige, on est face à des versions parallèles des héros, et Gage a infiniment plus de libertés pour écrire une histoire complètement dingue, stupide et jouissive.

Même si on est dans un cadre d'invasion totale et réussie par un envahisseur monstrueux, le numéro est quand même un grand moment de n'importe quoi, enchaînant parfaitement ses scènes d'action et des moments plus posés, mais avec toujours une petite dose de folie. Venom est en train de reconstituer autour de lui une équipe pour le moins "modifiée" par rapport à ce qu'on connaissait, et c'est génial. Aucune prise de tête, des rebondissements toutes les trois pages, et l'action avance vite. Pas de psychologie détaillée, pas de machination ou de complexité : ça explose et ça fait du bruit, et on s'éclate.

Le problème avec le numéro est qu'il n'est pas assez long (une quinzaine de pages), car il y a un backup de Tom DeFalco, Ron Frenz, et Sal Buscema, qui n'est pas vraiment intéressant à mon avis. L'action est lente, il ne se passe pas grand chose d'intéressant, et ça tranche radicalement avec la série principale : c'est un univers différent, une histoire différente, et ça n'a au final rien à faire ici. En plus de ça, Paco Diaz dessine des pages pleines de vies dans Spider-Island, avec des monstres réussis et semble s'éclater, alors que les dessinateurs de l'histoire sur Spider-Girl ont un style différent, plus traditionnel. Tant qu'à confier une série à des personnes connues, autant le faire sur un one shot plutôt qu'ici. Certains aimeront probablement, mais pas forcément ici...

Spider-Island (2015) 002-000Spider-Island #2

Marvel Comics • Par Christos Gage & Paco Diaz • $3.99
Malgré un découpage du numéro un peu surprenant et pas forcément logique, la série principale est réussie, pleine de monstres, et ça ne s'arrête jamais. Chaque numéro amène son lot de surprises, et la dernière page risque bien de donner un autre élan à la série...