The Mighty Blog

Spidey #2

Spidey, le titre sur la jeunesse de Peter Parker et ses débuts en tant que Spider-Man, revient pour un deuxième numéro, qui le met face à l'Homme Sable ! Entre les cours, les filles, et les chateaux de sable, Peter ne risque pas de s'ennuyer, et les lecteurs non plus !

Dans sa critique du premier épisode, Noisybear n'avait pas été convaincu, notamment en cause d'un énorme problème de continuité. Il est vrai qu'on prend des libertés avec, que les technologies présentées sont anachroniques (des selfies, Internet), et que les méchants sont bien différents de ce qu'ils étaient sous l'ère Lee/Romita. Pourtant, j'adore ce titre, parce que justement pour une fois, il ne s'encombre pas de tout ça, et propose des histoires fun, sans marqueur temporel précis, et qui se lisent avec plaisir.

Pour ne rien arranger, Nick Bradshaw est en très très grande forme, vu qu'il a dû bien avoir le temps de sortir ses pages. Si on excepte quelques cases où il ne dessine pas les lignes du costume de Spidey, ce qui me stress beaucoup, c'est fabuleux. C'est un dessinateur d'une autre qualité, capable de sortir des pages dingues, pleines de détails et de vie, et on prend un plaisir fou à les regarder.

Et c'est à peu près pareil du côté du scénario. Il n'y a rien d'incroyable, c'est un petit numéro one-shot, qui raconte une journée de Peter, entre les cours, une certaine Gwen Stacy, et un combat qu'on connait déjà contre l'Homme Sable. On sait comment il va le vaincre, on sait comment sa journée se finira, on a déjà lu cette histoire mille fois, et pourtant, on s'éclate. C'est plein d'humour, avec les pensées de Peter qui prennent une place conséquente sur chaque page, rappelant un peu le travail de Bendis sur le Spidey Ultimate. Le personnage est adorable, les seconds rôles aussi, et on s'éclate. En plus de ça, entre ses dialogues et le travail de Bradshaw, l'Homme Sable est réellement impressionnant, déborde de partout, et rend véritablement les pages vivantes. L'artiste est réellement doué.

Alors oui, niveau continuité, ça ne vole pas haut. Ça ne créera pas grand chose pour l'univers de Spidey, sauf si les auteurs décident de se lancer dans un retcon pas forcément heureux. En attendant, on s'éclate avec le titre, qui donne beaucoup au lecteur. C'est jeune sans jamais être puéril, c'est magnifique, et on a un peu l'impression de voir un dessin-animé qui adapterait les aventures du jeune Spidey au format papier. Si on accepte ça, c'est un titre excellent.

Spidey (2015-) 002-000Spidey #2

Marvel Comics • Par Robbie Thompson & Nick Bradshaw • $3.99
Nick Bradshaw est le principal atout de ce numéro, mais l'histoire est elle aussi sympathique. Que ce soit en TPB ou en single mensuel, le titre fait vraiment passer un bon moment, et c'est tout ce qu'on lui demande !