The Mighty Blog

Squadron Sinister #3

Marc Guggenheim et Carlos Pacheco ont lancé Squadron Sinister, une série liée à Secret Wars qui nous montre une baronnie commandée par des super-vilains en quête d'expansion. Alors que les territoires alentours tendent de se défendre, la plus grande menace vient de l'intérieur.

Squadron Supreme avait été créé comme étant un pastiche de la Justice League. La version Sinister est l'équivalent marvellien du Crime Syndicate, la version machiavélique de l'équipe de Superman provenant de Terre-3 (ceux qu'on a vu dans Forever Evil). En gros, ce ne sont pas des gentils. Il suffit d'un mot pour que Hyperion utilise son rayon optique et décapite une personne. Et, Guggenheim aime lorsque Hyperion utilise ce pouvoir.

Si, dans les histoires avec le Crime Syndicate, il y a une thématique récurrente c'est le fait que Owlman veuille être chef à la place de Ultraman. Ici, nous avons la même chose. Nighthawk échafaude un plan pour forcer Hyperion à ne plus avoir de soutien afin de l'ébranler. Il a quand même de la chance que Hyperion - ainsi que Whizzer et Prism - soit stupide. On va dire que Guggenheim n'y pas subtilement. Je pense que c'est plus une histoire de temps et que le scénariste préfère y aller franco afin de bien forcer le trait.

En tout cas, le tout est passionnant à lire. Parce que c'est simple, accessible et que Carlos Pacheco assure complètement. De plus, voir les personnages de la Generation Lost et de New Universe affronter ceux de Squadron Sinister est assez plaisant. Même si on pourrait déplorer le fait que les seuls personnages de la Terre 616 soient les Frightful Four.

suqadron-sinister-003-coverSquadron Sinister #3

Marvel Comics • Par Marc Guggenheim & Carlos Pacheco • $3.99
Le tout est un petit peu gros mais ça marche. L'histoire et la mise en place de Guggenheim sont efficaces. Plus qu'un épisode à venir qui s'annonce prometteur.