The Mighty Blog

Squadron Supreme #1

Après un excellent run sur Fantastic Four, James Robinson et Leonard Kirk remettent le couvert avec une nouvelle équipe au sein de l'univers 616, Squadron Supreme. Elle a pour particularité de n'être composée que de héros issus d'autres univers qui ont perdu la leur et jurent d'envoyer le responsable de ce massacre au pilori.

Suite au run de Jonathan Hickman sur Avengers, les héros qui composent cet Escadron Supreme n'ont plus de chez eux. Pis encore, après Secret Wars, ils se trouvent dans un monde qui n'est plus le leur mais dans lequel vit le responsable de la destruction de leur planète, Namor. Cette équipe qui se rassemble autour du Hyperion de Hickman veut faire payer le Prince des Mers de sa folie destructrice et éviter qu'il ne recommence. Surtout qu'il est à nouveau sur le trône d'Atlantis.

Cet escadron est formé donc de Hyperion, de Nighthawk de Supreme Powers, la série de J. Michael Straczynski et Gary Frank, de Power Princess de la version du Squadron Supreme de Mark Gruenwald, de Doctor Spectrum créée par Hickman pour les besoins de New Avengers, de Blur de New Universe. Viendront également s'ajouter à ce groupe Thundra comme le montre la couverture de l'épisode (gâchant l'effet de surprise du scénario) et un autre personnage issu du Weirdworld original de Doug Moench et Mike Ploog. Cette partie de l'histoire rejoint d'ailleurs le monde étrange tel qu'on a pu le voir dans la série Secret Wars.

Robinson utilise très bien l'ellipse de 8 mois. Ainsi, l'équipe est déjà formée et son plan de retrouver Namor est déjà établi. Très rapidement, le scénariste propulse ses lecteurs dans l'action. Au fil de la lecture, je n'ai pas pu m'empêcher de faire le parallèle entre Squadron Supreme et deux autres séries qui ont marqué les années 90, à savoir Thunderbolts pour la construction de ce premier épisode et The Authority pour le discours tenu. On retrouve ici donc super-héros hors-normes ne voulant pas agir comme les autres mais souhaitant mettre un terme aux agissements de leurs ennemis. D'ailleurs, des têtes tombent dès ce premier épisode. Mais, ce que je trouve intéressant c'est l'ironie de la situation ; la motivation qui anime l'équipe de Hyperion et Nighthawk rappelle énormément le discours que prônait Namor dans New Avengers avant que le Prince des Mers ne rejoigne la Cabale et détruise toutes ses planètes.

Leonard Kirk est plutôt en bonne forme. Il y a quelques cases moins solides que d'autres mais ces faiblesses sont vite rattrapées par la mise en page et la narration sans reproche.

Squadron-Supreme-001-coverSquadron Supreme #1

Marvel Comics • Par James Robinson & Leonard Kirk • $3.99
Ce premier épisode est plutôt prometteur. Cela ne me surprend guère finalement puisque Robinson et Kirk avaient réussi leur passage sur Fantastic Four. Quoiqu'il en soit, si les auteurs continuent sur cette lignée, Squadron Supreme risque de devenir un incontournable.