The Mighty Blog

Superman #17

Une pause horrifique

Après le dantesque Multiplicity et avant d'entamer le crossover Superman Reborn, la série Superman se repose le temps d'un numéro où Jon et Kathy se retrouvent confrontés à d'étranges phénomènes... Sebastian Fumara est invité pour illustrer ce récit imaginé par Peter J. Tomasi et Patrick Gleason.

Les parents sont sortis profiter de la soirée, l’occasion pour Jon de s’accompagner d’un savoureux pot de glace pour regarder un bon film d’horreur. La nuit se présente comme étant calme mais quelqu’un sonne à la porte. C’est la voisine Kathy qui fait part de son inquiétude : sa vache Bessie a disparue. Jon lui apporte son aide pour résoudre cette affaire mais les bois d’Hamilton semblent bien plus agités que d’habitude...

Pas de capes, pas de méchants à frapper, juste une enquête frissonnante menée par deux jeunes en vélos et munis de lampes torches. Vous la sentez cette ambiance Stranger Things ? Tomasi et Gleason embarquent en effet la série dans une approche dépaysante qui se savoure avec grand plaisir. On se croirait plutôt dans une série intitulée “Superweird” tant l’ambiance est angoissante, et c’est un audacieux tour de force de la part des auteurs.

Plus les protagonistes avancent dans les bois, plus les choses deviennent dangereusement étranges et plus Jon doit solliciter ses capacités pour sortir lui et Kathy de ce pétrin. Cette montée en intensité est diablement prenante, d’autant plus que Jon se risque à susciter davantage l'intérêt de Kathy quant à sa nature surhumaine.

L’atmosphère lugubre est génialement mise en scène par le dessinateur Fumara qui présente un trait détaillé et rugueux en plus de jouer habilement avec les ombres. La colorisation apporte la cerise sur le gâteau en s'incorporant parfaitement aux planches, offrant finalement une expérience horrifique des plus réussies.

Superman #17

DC Comics • Par Peter J. Tomasi, Patrick Gleason & Sebastian Fiumara  • $2.99
Animée à un rythme tambour battant, cette coupure dans la série offre une virée horrifique parfaitement menée grâce à une narration prenante et un graphisme génial. En plus, les rôles sont centrés sur Jon et Kathy, duo attachant qui justifie à lui seul la lecture de ce très plaisant Superman #17.

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs