The Mighty Blog

Superman #4

L'épisode de trop ?!

Peter J. Tomasi et Patrick Gleason continuent leur run sur Superman en abordant le côté familial du super-héros, tout en faisant une grosse baston qui prend de l'ampleur et finit par tourner au bordel général mais sans intérêt.

Avez-vous déjà lu un comicbook et, plus vous tourniez les pages, plus vous vous disiez que les auteurs se foutaient royalement de votre gueule ? Telle est la sensation que j'ai eue en lisant Superman #4.

Pour résumer, et en mettant ma mauvaise foi de côté, tout commence dans la Forteresse de Solitude, Superman combat Eradicator qui veut supprimer la part humaine de Johnatan Kent, le fils de Clark et Lois. Le héros demande à sa femme de protéger leur fils, ce dernier n'en fait rien et aide son papa. Ils transpercent alors le méchant qui lâche de l'énergie, lave ou on ne sait quoi en criant "nous sommes Krypton". L'histoire nous emmène alors à Metropolis où nous retrouvons Bibbo Bibbowski, le plus grand fan de Superman - que les fans de la série Hitman de Garth Ennis et John McCrea reconnaîtront - qui a une pierre provenant de la Lune que Superman lui a donné. Cette pierre se met à chauffer, libère plein d'énergie et Superman et Superboy (?) évanouis. Lois Lane qui accompagne les deux héros, ne sait pas quoi faire. Faut dire que la situation est inattendue. Et puis, elle n'est qu'une femme (*sic*) dont le rôle jusque-là était d'être protégée par son mari et son fils ou de soigner leurs blessures. L'énergie libérée transforme alors les gens autour en zombis et Lois commence à fuir. Et puis, la case d'après elle est revenue sous la pierre et décide qu'il faut la prendre dans les mains. Tout le monde alors parle à l'unisson, répétant des propos incohérents comme ceux qu'avaient Eradicator. Superman revient à lui après s'être remémoré un court instant avec son père terrien, Jo Kent. Alors les zombis, qui sont devenus des esprits - et on ne sait pas ce que sont devenus les hôtes - sont dociles mais Eradicator arrive et attaque à nouveau Superboy. Superman sauve son fils et sa femme et les mets dans un submersible venu de nul part... Oh... mais... que suis-je idiot ! ILS SONT DANS UN PORT. Dans le port de Metropolis. Rien ne nous l'indiquait jusque-là mais... oui, il n'y a pas de submersible qui arrive de nul part ailleurs dans que dans un port ! Bref, Superman fout sa famille dedans et les emmène sur la Lune parce qu'il a un plan.

J'ai relu l'épisode 3, pour être sûr que je n'avais pas raté un morceau de l'histoire et comprendre le lien entre une pierre de lune, Eradicator et les esprits des défunts de Krypton. Il y a certainement une subtilité quelque part. Mais, Tomasi et Gleason ne font pas l'effort de nous l'expliquer, nous qui prenons les histoires de Superman en cours de route. Alors, s'ils ne le font pas, ce qui est tout de même leur boulot et la raison pour laquelle nous sommes prêts à lâcher 3 euros - ou plus si on achète en album - sur un comicbook qu'ils écrivent, alors je ne vois pas pourquoi je ferai l'effort de continuer à les supporter.

superman-004-coverSuperman #4

DC Comics • Par Peter J. Tomais & Patrick Gleason  • $2.99
Deux lectures (et demi pour résumer l'épisode convenablement) et j'ai simplement l'impression d'avoir été pris pour un imbécile ! Ce qui a plutôt tendance à m'énerver. Vous l'aurez compris, j'arrête de lire Superman. Merci Tomasi et Gleason, j'avais pourtant confiance en vous. Je signale tout de même que l'épisode est super beau.

  • Meestake

    Heureux alors de pas l'avoir pris ce numéro..

  • Antonin Liaud

    Moui... L'arrivée de Sup, Lois et Superboy dans le bar, clairement j'ai compris qu'ils avaient été attirés par la pierre et non qu'ils en sortaient en fait. Ils atterrissent avec les esprits dans le bar, en provenance de la Forteresse de Solitude et l'Eradicator les suit. Pour ce qui est de la situation dans le port... ehu quand même quand on arrive la première fois dans le bar pour le bras de fer, on voit clairement dehors... un bateau (gros indice sur la situation géographique du bar). Après la présence du submersible, j'avoue, ça tombe un peu comme un cheveu sur la soupe.
    Perso si j'ai surtout un reproche à faire à cette série, ce serait son caractère ULTRA décompressée (sérieux on assiste à une baston Sup/Eradicator depuis 4 numéros bientôt 5 avec le #6).
    Bon et si effectivement Lois n'est pas du tout mise en avant dans ces 4 premiers numéros, elle reprend un peu du poil de la bête dans le #5 😉

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs