The Mighty Blog

Superman #42

Gene Luen Yang nous décrit un personnage qui est en train de se métamorphoser. Pas seulement physiquement, ses pouvoirs et surtout son écosystème changent également. Cela pourrait faire du grand bien au personnage. Encore faut-il que ce soit bien fait.

Un mystérieux informateur connait la réelle identité de Superman. Il fait chanter Clark Kent afin qu'il aide une jeune femme liée à un syndicat du crime nommé Hordr qui contrôle un sénateur et un marché noir d'armes technologiques. Accompagné malgré lui par Jimmy Olsen et Lois Lane, Kent décide de venir aider la femme et d'infiltrer Hordr.

L'épisode est particulièrement bavard. Les phylactères recouvrent par moment des cases entières. Était-ce bien utile d'être autant verbeux ? Finalement, peut-être, Gene Luen Yang écrit un épisode assez dense. Le problème est que rien ne semble correctement développé et, à y repenser, nous aurions pu arriver au même stade sans forcément passer par le climax de l'épisode, celui qui est dévoilé sur la couverture qui est, selon moi, la scène la plus ridicule lue dans un comic book paru 2015. Sérieusement, entre l'écriture de Yang qui transforme Lois en une pimbêche sans gêne et la mise en scène assez peu inspirée de John Romita Jr, le rendu est risible.

Cet épisode de Superman ressemble tout de même à un téléfilm de début d'après midi de NRJ 12 entre l'intrigue téléphonée et les rebondissement ô combien attendus comme par exemple tomber dans un piège lorsque les héros suivent un proche du syndicat du crime. Enfin, les actes de bravoure de Clark sont bancals, le scénariste ne fait aucun effort pour forcer Superman à utiliser son pouvoir face à Lois. Dans la scène face aux ninjas-robots (et oui !), on a presque envie de lui dire de mettre une pancarte autour du coup sur laquelle il serait écrit "Je suis Superman" plutôt que de faire ce qu'il fait. En 75 ans d'existence, Superman a déjà été confronté à pire sans jamais oublier de cacher son identité civile. Vous me direz que ses pouvoirs ont changé. Eh bien, à ce stade de l'histoire je n'en suis plus sûr... Il me semblait bien puisque Lois le relève dans un dialogue. Par contre, à un moment, on le voit voler (alors que je croyais qu'il ne pouvait plus) et il arrive également à se déplacer rapidement dans une autre scène postérieure. Bref, c'est brouillon et mal amené. Le pire c'est que de la situation, il y a des bonnes choses à en tirer. Vous me direz que les téléfilms produits par Asylum (Sharknado...) ont aussi leurs moments.

Superman-042-CoverSuperman #42

DC Comics • Par Gene Luen Yang & John Romita Jr. • $3.99
C'est toujours rageant de se rendre compte que l'éditorial étouffe l'équipe créative. C'est le problème de ce premier épisode qui donne l'impression que nous savons déjà tout ce qui va se passer.