The Mighty Blog

Superman/Wonder Woman #15

Cela fait trois épisodes que Peter J. Tomasi et Doug Manhke ont repris la série Superman/Wonder Woman. Pour ce premier arc, le couple de super-héros de DC Comics affronte un personnage qui fut tout un symbole dans les années 90. Afin d'être le plus clair possible, la critique qui suit spoile l'intrigue du précédent épisode.

Superman et Wonder Woman ont croisé sur leur route un jeune super-héros nommé Wonder Star. Le couple s'en méfiait et ils avaient bien raison puisque le jeune homme s'est métamorphosé en super-vilain nommé Magog.

Pour ceux qui ne le savent pas Magog est un personnage clef du culte Kingdom Come de Mark Waid et Alex Ross. Il représentait à lui tout seul la nouvelle génération de super-héros émergents dans les années 90 aux méthodes radicales - comme les super-héros Image Comics de l'époque. La mini-série était ainsi une fable sur les valeurs même du super-heroïsme à la manière DC. Ironiquement, les héros mythiques de la firme s'avèrent maintenant être les héritiers de ceux que Waid critiquaient il y a 20 ans de cela.

Ici, Magog est bel et bien un super-héros qui a mal tourné mais l'entité de Magog est un pur super-vilain. Il est très méchant. Mais, tout cela avec une excuse puisque sa volonté de faire le bien en éradiquant littéralement le mal est bien là.

Je trouve dommage que Tomasi utilise ce personnage au potentiel fort de la sorte, surtout pour sortir un personnage manichéen et sans saveur. Vous me direz que le centre de la série est la relation entre Wonder Woman et Superman et, sur ce point, Tomasi le fait très bien. Encore faut-il adhérer aux deux caractères des personnages aux traits forcés dans ce récit pour marquer leurs différences.

Je terminerai sur une bonne note en disant qu'il s'agit tout de même de l'épisode le plus qualitatif de la série depuis qu'elle a été reprise. Il y a un rythme et l'écriture de Wonder Woman est intéressante sur plusieurs points.

Ed Benes signe quelques pages de cet épisodes qui sont particulièrement réussies. Je suis moi-même surpris d'avoir écrit cette phrase tellement je déteste le trait du dessinateur. Mais, pour moi, la plus grosse surprise reste Doug Manhke qui offre de superbes pages même si certaines mises en scènes sont expédiées, il fait un effort sur les visages et les expressions faciales.

Superman-Wonder-Woman-015-CoverSuperman/Wonder Woman #15

DC Comics • "Dark Testament" par Peter J. Tomasi, Doug Manhke & Ed Benes  • $3.99
Cet épisode rassure un tantinet. Peut-être que mon problème vis à vis de la série n'est dû au travail de Tomasi mais plutôt de l'ADN même du titre. En tout cas, la lecture n'était pas désagréable et l'arrivée de Magog dans les New 52 était plus un prétexte qu'une véritable histoire. À suivre.