The Mighty Blog

The Black Monday Murders #3

Un épisode magistral

La nouvelle série indépendante de Jonathan Hickman, qu'il a créée avec le dessinateur Tomm Cocker, repose sur une histoire complexe. The Black Monday Murders mélange enquête policière, sorcellerie et monde de la finance.

Je ne vous ai pas parlé du deuxième épisode de The Black Monday Murders par manque du temps mais, aussi, parce qu'il m'a laissé dans le même état d'esprit que le premier épisode : confus et fasciné. Bon, il faut tout de même avouer que les choses commencent à prendre forme dans mon esprit. Mais, l'histoire de Hickman est difficile à appréhender.

Ce troisième épisode est plus abordable, tout du moins dans sa structure. Il s'intéresse à Viktor Eresko, mania de la finance et professeur d'économie, qui est arrêté pour le meurtre qui mobilise le FBI. Eresko est dans la salle d'interrogatoires et va rencontrer plusieurs personnes. Tout d'abord, deux agents du FBI qui essaient de le questionner afin qu'il fasse ses aveux mais cela va mal se passer.

Il va ensuite rencontrer l'avocat de la banque pour qui il travaille. Cette partie de l'histoire est un manuscrit dactylographié avec des passages de dialogues quasiment complètement rayés, les quelques mots lisibles forment ainsi une phrase destinée aux lecteurs.

Enfin, la troisième partie met face Eresko, ainsi que l'avocat, à l'inspecteur Theo Dumas qui questionne le banquier à propos des symboles étranges qu'il a trouvé sur la scène de crime. Et c'est là que ça tout décolle. La scène est un grand moment de mise en scène avec le jeu des couleurs, les moments de silences et seulement le bruitage, un "Thunk!" violent et dérangeant.

Ce passage est magistrale !

Je comprends tout à fait que les premiers épisodes soient déroutants. Mais le bilan de la série jusque-là est que Hickman maîtrise sa narration. Il rend le tout fascinant par la complexité des intrigues tout en rendant l'histoire accessible. Certes, il ne se passe pas grand chose dans cet épisode, il ne s'agit que des aveux d'un personnage faites en plusieurs étapes mais l'écriture fait plonger le lecteur dans un récit alletant avec de multiples rebondissements.

L'autre grosse réussite du livre est le travail de Tomm Cocker qui offre des pages magnifiques jouant avec les ombres pour accentuer le côté malsain et inquiétant de la scène finale. Les plans qui se rapprochent au fur et à mesure du visage de Eresko sont marquants surtout qu'il laisse un espace vide de plus en plus conséquent pour la scène qui se déroule hors-champ. Oui, c'est magistral, il n'y a pas d'autres mots.

the-black-monday-murders-3-coverThe Black Monday Murders #3

Image Comics • Par Jonathan Hickman & Tomm Cocker • $4.99
Je suis arrivé au stade où, je pense que The Black Monday Murders est la chose la plus incroyable et la plus intelligente qui soit sortie cette année. Hickman semble être à son paroxysme et Cocker offre des dessins d'une beauté rare. Oh, oui, je prends vraiment mon pied avec cette série.