The Mighty Blog

The Fix #1

Vous vous souvenez de Superior Foes of Spider-Man ? Cette série sur des méchants de Spidey, complètement nuls, qui se faisaient des sales coups ? Les auteurs de cette merveille, Nick Spencer et Steve Lieber, reviennent avec The Fix, un titre publié chez Image Comics, sur deux flics légèrement corrompus... 

Si vous avez eu la chance de lire Superior Foes, vous savez pourquoi j'ai donné une chance à The Fix. Nick Spencer et Steve Lieber avaient crée une série hilarante, pleine de références et à l'écriture parfaite, qui nous avait fait découvrir sous un nouveau jour des "bad guys" terriblement humains. Là, ils remettent ça, toujours avec la même atmosphère, mais en restant réalistes...

On ne peut pas trop en dire sans spoiler les innombrables surprises de l'intrigue, donc on se contentera d'une chose : deux flics qui n'en ont pas l'air font des choses très illégales, et personne ne peut rien contre eux, vu que toute la police est corrompue. Ils sont beaucoup plus attachants qu'on ne le croit, et on va les envoyer chercher un colis mystérieux...

On va être clair, j'ai tellement aimé ce numéro que je l'ai relu immédiatement après l'avoir fini. Tout ce que j'aimais dans Superior Foes est là, multiplié par 10, et j'ai dévoré la trentaine de pages du numéro. C'est hilarant, les situations et les personnages sont complètement absurdes, et les blagues sont nombreuses. Vraiment, on pense savoir où ça va aller, mais on se fait balader du début à la fin. On nous montre des personnages mauvais qui s'avèrent bons, des personnages terrifiants finalement éclipsés par un chien (???), et des gangsters qu'on aime détester.

Parce que oui, ils sont mauvais, ils n'ont pas de morale, tout le monde est pourri, mais c'est tellement léger et amusant qu'on finit par s'attacher à eux, et c'est là la grande réussite de cette introduction. Les deux héros sont de vrais salopards, mais il y a quelque chose qui fait qu'on les aime bien. C'est peut-être l'enchaînement de situations toutes plus absurdes les unes que les autres mais assez réalistes, ou les blagues, mais ça marche. La galerie de second rôle n'est pas en reste, entre un chef de la police vegan/anti-vaccin/père de famille/tortionnaire/psychopathe/meurtrier notamment, qui m'a fait hurler de rire à chaque page, ou des collègues pas forcément malins... Les personnages sont donc tous merveilleux, assez proches de ce qu'aurait fait un Shane Black, et c'est génial à lire. J'ai refermé le numéro très frustré, malgré le fait qu'il soit long, de ne pas en voir plus, et c'est un signe de réussite.

En plus de ça, l'osmose entre l'écrivain et son artiste est toujours présente, et c'est un régal pour les yeux. La narration de Steve Lieber déborde d'idées cool, de petites vignettes et de plongée dans la tête des personnages, et il rend merveilleusement la folie du script. Il suffit de voir le chef de la police, qui alterne entre folie et amour, pour voir à quel point Lieber est génial ici.

The Fix 001-000The Fix #1

Image Comics • Par Nick Spencer & Steve Lieber • $3.99
Je suis déjà fan, et ce seulement après un seul numéro. J'ai ri comme jamais, c'est ultra prenant, et l'atmosphère est géniale. Ça fait vraiment du bien de relire un titre comme ça, et je serai là au prochain épisode.