The Mighty Blog

The Immortal Men #1

Voici le dernier venu de la gamme The New Age of DC Heroes et autant dire qu'il attendu ! The Immortal Men est un titre dessiné par le trop rare Jim Lee (accompagné de Ryan Benjamin) et écrit par James Tynion IV qui nous emmène au cœur d'une société secrète d'immortels.

Pendant des siècles les Immortels ont façonné notre monde dans le plus grand secret mais les évènements de Dark Nights ont pointé du doigt leurs activités. Depuis, quelqu'un élimine ces Immortels. Mais il semble que le jeune humain Caden Park soit la clef qui pourrait mettre fin au conflit.

La présence de Jim Lee sur le titre n'est peut-être pas anodine tellement nous pensons voir un ersatz de Wild C.A.T.s. mélangé à Divine Right, deux productions Wildstorm, le label créé par le dessinateur au début des années 90. On retrouve donc cette volonté d'appliquer coûte que coûte la formule des X-Men, d'y ajouter un élu comme le voudrait le schéma du héros au mille visages de Joseph Campbell. L'impression que j'avais à l'époque était que les séries étaient pensées uniquement sur du court termes et qu'en renouveler l'intérêt allait être compliqué. L'avenir m'avait donné raison.

On ressent le même problème ici... Mais, j'avouerai que je n'ai pas envie de savoir si le concept arrivera à évoluer parce que je me suis ennuyé à lire cette histoire. Ce n'est pas les liens avec Dark Nights qui m'ont ennuyé mais le manque d'originalité et de risque. Tynion est en plus très bavard mais n'apporte rien d'intéressant à l'univers pour donner plus envie que ça.

Voici encore une série estampillée The New Age of DC Heroes qui commence assez moyennement mais, celui-ci laissé un goût encore plus amère dans la bouche. Jim Lee est annoncé comme dessinateur depuis l'annonce et malgré les multiples reports de la série, il a besoin d'être soutenu par Ryan Benjamin. Pis encore, le dessinateur star offre des pages fainéantes, avec des décors vides, des looks d'ennemis ridicules (au moins les héros et héroïnes sont classes)...

Dan Didio voulait tacler Marvel en montrant qu'il était possible de lancer de nouveaux personnages dans de nouveaux titres pour prôner la diversité - qui est uniquement visible d'ailleurs - mais aussi pour démontrer à Axel Alonso, ex-éditeur en chef chez la concurrence, que les comics ne pouvaient se vendre qu'au simple nom des artistes qui bossent dessus. Autant dire que, finalement, il donne plutôt raison à la Maison des Idées vu les ventes très moyennes des titres sauf qu'il ne peut s'en prendre qu'à lui-même parce qu'il n'a pas mis les moyens pour arriver à ses fins. Et, c'est dommage parce que c'est le lecteur ou la lectrice curieuse qui en subit les conséquences.

The Immortal Men #1

DC Comics • "The End of Forever" Part 1 • Scénario : James Tynion IV - Dessins : Jim Lee & Ryan Benjamin - Encrage : Scott Williams & Richard Friend - Couleurs : Alex Sinclair & Jeremiah Skipper - Lettrage : Carlos M. Mangual • $2.99

The Immortal Men n’est pas mauvais mais comme les autres séries The New Age of DC Heroes – sauf Damage qui l’est vraiment – s’avère être simpliste et déjà lu mille fois… en mieux bien souvent.