The Mighty Blog

The Magic Order #1

Pour son nouveau titre Image Comics en partenariat avec Netflix, Mark Millar s'offre les services d'un des meilleurs dessinateurs vivants, Olivier Coipel. Cette fois-ci pour The Magic Order, on est face à des grandes familles de magiciens et magiciennes...

Dans un monde protégé par des grandes familles de magiciens, un groupe renégat va se mettre à assassiner ces protecteurs. Des tensions générationnelles et familiales vont ressurgir, qui vont faire exploser cet univers.

On le sait, Mark Millar est un des auteurs les plus médiatisés du moment, et il adore vendre ses créations au cinéma ou à la télévision. Après que Millarworld ait été racheté par Netflix, l'auteur a fait appel à Coipel, un monstre vivant, pour son nouveau titre. J'ai lu un peu partout qu'on sent que Millar écrit ses histoires pour les vendre à différentes maisons de production, et même si c'est le cas, je n'ai pas toujours trouvé que ça impactait la qualité des titres. Il y a beaucoup de choses à redire sur bon nombre de ses titres, mais en général, la qualité globale reste élevée. Libéré des carcans des grands éditeurs, il fait ce qu'il veut pour raconter des histoires qui lui plaisent, et le fait bien.

Là, j'ai lu de nombreux avis disant qu'on sentait que c'était une histoire faite pour être vendue, et je ne suis pas d'accord. Le numéro est dense, un peu confus à la première lecture, et envoie douze pistes par page, mais je n'ai pas vu quelque chose de différent de n'importe quelle autre structure narrative déjà vue ailleurs. Ce n'est pas un reproche, le numéro a énormément de qualités, mais je n'ai pas eu l'impression de lire un script pour un film ou autre. Je pense que certains ont eu une lecture influencée par l'aspect business de Millar (qui existe, il faut le reconnaître), sans lire l'histoire pour ce qu'elle est.

Et pour le coup, c'est un très bon premier numéro. Je l'ai lu trois fois en 10 jours, en prenant un plaisir sincère à chaque fois. L'univers est très mystérieux, plein de non-dits et de complots, et la magie qui y existe est incroyable. Les idées visuelles sont incroyables, et les complots sont intrigants. On a énormément d'information en suspens, de conflits passés à peine évoqués, et pourtant, ça marche. Les personnages sont déjà attachants, notamment dans une scène de flashback qui m'a tapé fort dessus, et on a déjà envie d'en savoir plus.

Ce n'est pas le Millar simpliste de Huck, on est là dans quelque chose d'aussi riche que Jupiter's Legacy, et ça fait plaisir. Le numéro enchaîne les scènes, les meurtres et les flashbacks avec une narration un peu complexe au début, mais on se laisse porter et ça fonctionne bien. C'est du Millar classique, avec tout son talent de conteur, et on sent qu'il est boosté par Olivier Coipel.

Le français, qui est toujours beaucoup trop rare, signe ici des pages encore plus belles que d'habitude. Les couleurs de Dave Stewart subliment le tout, les designs des personnages sont géniaux, et le sens de la mise en scène est toujours incroyable. Je l'avais trouvé en petite forme ces derniers temps, et là il explose dans ses pages, et prouve qui est le patron.

The Magic Order #1

Image Comics • Scénario : Mark Millar - Dessins : Olivier Coipel - Couleurs : Dave Stewart - Lettrage : Pete Doherty • $3.99

Sans surprise pour du Millar, ça fonctionne très bien ! L’alchimie entre le scénariste et son artiste est forte, et le titre a tout pour plaire: un univers riche, des personnages bien écrits, et beaucoup, BEAUCOUP d’imagination. Vivement la suite !

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs