The Mighty Blog

The Sandman Universe #1

Dream a disparu ! Comment son univers va pouvoir survivre ?

Neil Gaiman ramène l'une des ses créations les plus populaires, à savoir Sandman. Ainsi, il invite quatre scénaristes qui seront en charge de titres qui s'intéresseront à l'univers de la série des années 90 en appelant ceux-ci The Sandman Universe. Ce one-shot nous servant d'aperçu de ce qui nous attend.

En 1989, Neil Gaiman lance Sandman sur le label Vertigo, série qui s'intéresse principalement à Morpheus alias Dream, l'un des sept Endless. Le titre s'étalera jusqu'en 1996. La série est devenue culte grâce à l'écriture de Neil Gaiman, aux talentueux et talentueuses artistes qui l'ont accompagné tout le long. Encore aujourd'hui, Sandman trouve des adeptes.

Afin à la fois de fêter les 25 ans de Vertigo mais aussi de relancer le label, DC décide de relancer Sandman. Sauf que plutôt écrire une suite, Neil Gaiman invite 4 scénaristes, Si Spurrier, Nalo Hopkinson, Kat Howard et Dan Watters, à se partager l'univers de Sandman à travers de nouvelles séries : The Dreaming, Books of Magic, House of Whispers et Lucifer. En plus chaque titre sera illustré par des artistes talentueux et talentueuses : Bilquis Evely, Tom Fowler, Dominike Stanton et Max et Sebastian Fiumara.

Voir une suite à Sandman n'est pas si étonnant, dans le sens où le soixante-quinzième et dernier épisode de la série proposait une fin ouverte avec Dream qui devenait le "White Sandman". Cette entité renouvelée avait certainement des choses nouvelles à proposer mais, très étrangement aucun des livres à venir ne s'intéresse directement à ce "nouveau" Dream, même ce one-shot qui sert d'introduction met du temps avant d'évoquer le personnage et encore plus avant de le montrer tel qu'il est. Pourtant, comme le montre la merveilleuse cover de Jae Lee, il est au centre de l'histoire.

Très clairement, je ne suis pas certain que si vous n'avez jamais lu du Sandman, vous comprendrez quoique ce soit à ce premier volume qui présente un univers bien construit et une tonne de personnage sans les nommer. Cela n'est pas essentiel mais peut être perturbant. Moi-même qui n'a pas lu de Sandman depuis... allez, je dirais 1996 - je m'étais promis de relire la saga avant de lire Sandman Overture, n'est pas arrivé à rentrer complètement dans l'histoire qui, en plus, n'a pas une structure évidente malgré le fil rouge très marqué et le fait de suivre un personnage précis à travers ces différents "univers". En tout cas, ça m'a donné envie de me replonger à nouveau dans l'univers et la présence de Gaiman - et son écriture si marquée - rassure celles et ceux qui, comme moi, restent sceptiques face à ce retour.

En guise d'introduction, Gaiman et les co-scénaristes nous emmène dans le Dreaming qui est en panique puisque leur roi a disparu et que des personnages sont désorientés suite à cette disparition inquiétante. Ainsi, l'un des habitants de ce monde fabuleux va partir à sa recherche en allant de monde en monde, croisant divers personnages. Vous l'aurez compris : ces mondes sont ceux des livres à venir nous donnant un avant-goût de ceux-ci. A ce stade, il est difficile de se faire une véritable idée de ce qui nous attend - à part peut-être pour The Dreaming de Spurrier et Evely à qui le numéro fait la part belle - tellement le livre semble être écrit à une main, celle de Gaiman. Du coup, les affinités ne se font pas comme on aurait espéré, et nous pouvons nous demander s'il ne va pas falloir penser à suivre 4 nouvelles séries par mois.

The Sandman Universe #1

Vertigo • Scénario : Neil Gaiman avec Si Spurrier, Nalo Hopkinson, Kat Howard & Dan Watters - Dessins : Bilquis Evely, Tom Fowler, Dominike Stanton, Max Fiumara & Sebastian Fiumara - Couleurs : Mat Lopes - Lettrage : Simon Bowland • $4.99

Si Neil Gaiman semble se réserver Dream et sa nouvelle situation, les différentes choses que nous découvrons dans ce one-shot, à savoir ce qu’il « lègue » à Spurrier, Hopkinson, Howard et Watters, donne envie à la fois de relire la série originale mais aussi de se laisser emporter par les nouvelles séries à venir. Peut-être que l’influence de Gaiman est encore trop présente pour qu’on ait une idée claire de ce qui nous attend, mais quel part elle est rassurante concernant la direction que prend l’univers de Sandman.