The Mighty Blog

The Terrifics #1

The Terrifics est très clairement l'un des titres - sinon le titre - les plus attendus de la gamme The New Age of DC Heroes. Jeff Lemire et Ivan Reis mettent en scène un quatuor d'aventuriers qui se retrouvent malgré eux coincés dans le Dark Multiverse.

Difficile de ne pas parler de The Terrifics sans évoquer le Fantastic Four de la concurrence. J'aurais aimé ne pas le faire mais force est de constater que la nouvelle série de Lemire et Reis est plus qu'un simple hommage aux héros et héroïnes de Marvel, il s'agit très clairement d'une aventure des FF avec d'autres personnages à la place. Cela va jusqu'au point que le groupe porte le nom de son "Mister".

Ainsi, nous retrouvons le côté aventures dans l'inconnu qui a fait le succès des FF - avant que nous qualifions le quatuor de Marvel de famille. Il est aussi difficile de ne pas voir en Simon Stagg un Penseur Fou voulant forcer la porter vers la Zone Négative ou de ne pas voir un mélange entre Galactus et Ego la planète vivante dans la dernière partie de l'épisode.

"Est-ce que cela gâche la lecture ?", me demanderez-vous. Non, non ! Mais, nous sommes toujours à la même conclusion depuis Damage : la nouvelle ère des héros et héroïnes de DC semble être un plagiat de Marvel... Et d'un point de vue éditorial, c'est moche.

Très clairement, The Terrifics est le meilleur début du nouveau label de DC mais, il est loin d'être parfait. Si Lemire ne perd pas de temps à composer son équipe et à les balancer dans le Dark Multiverse, il retrouve les défauts qu'on lui attribuait sur Justice League United et Extraordinary X-Men à savoir qu'il a du mal à gérer les groupes. Il a besoin de temps pour introduire les choses - et il le fait très bien sur Black Hammer - mais, là, il est dans la précipitation du coup, il demande à son utilisateur de multiplier les cases sur une même page surchargeant le tout de dialogues. Ce n'est pas désagréable à lire pour autant mais, certains passages semblent être compressés afin d'éviter une exposition trop longue et, cela donne une impression de remplissage.

Mon dernier problème - mais cela n'est pas du fait de Jeff Lemire, j'ai du mal à visionner ce que c'est le Dark Multiverse qui ressemble plutôt à une galaxie perdue qu'à un endroit regroupant de multiples univers. Tel que nous le présente les scénaristes, cela n'est pas très évident.

Ivan Reis est le dessinateur qui lance la série. On le sait maintenant l'artiste est présenté comme un argument de vente mais il n'est pas impliqué dans l'histoire ni sur le titre à long terme. Reis va rejoindre Brian Michael Bendis dans quelques mois et c'est fort dommage tellement il apporte de choses à ce numéro. Lui aussi est dans l'hommage à la fois de Jack Kirby mais aussi de John Byrne tout en gardant sa patte si caractéristique. C'est du très beau travail.

The Terrifics #1

DC Comics • "Meet The Terrifics" Part 1 • Scénario : Jeff Lemire - Dessins : Ivan Reis - Encrage : Joe Prado - Couleurs : Marcelo Maiolo - Lettrage : Tom Napolitano • $2.99

Bien loin de la pâle copie de la concurrence qu’est Damage, The Terrifics a tout de même du mal à trouver sa propre voix… Cela n’empêche pas que l’épisode est agréable à lire et qu’il promet de bons moments de lecture. En tout cas, j’espère que le prochain numéro le confirmera.