The Mighty Blog

The United States Of Murder Inc. #3

Alors que le 4ème épisode de The United States Of Murder Inc. vient de sortir en VO, on revient sur le troisième pour rappeler que la série de Brian Michael Bendis et Michael Avon Oeming publiée sur le label Icon mérite le détour.

On ne peut pas dire que la vie de Valentine soit simple et idéale. Juste après son intronisation et la promesse qu'il va participer à rendre le monde meilleur, il est accusé d'avoir tué un sénateur avec l'aide de Jagger Rose et qu'il apprend que sa mère est une agent du FBI infiltrée dans la famille, il ne pensait pas que la CIA allait se mêler à cette histoire.

Si l'histoire en tant que telle n'avance guère, Bendis pose l'ambiance. Il dévoile certains éléments de l'uchronie qu'il a créé pour la série. On découvre ainsi l'existence d'un événement qui a mené au règne de la mafia sur tout la côte Est des Etats-Unis. On découvre également un peu plus le fonctionnement de la famille en interne. C'est rudement intéressant de voir cette facette de l'histoire et cela apporte pas mal d'éléments supplémentaires au mystère et donnant au lecteur l'envie d'en connaitre plus. Et, ce, sans aucune frustration.

Mais, ce qui nous intéresse plus, ce sont les problèmes de Valentine et de Jagger Rose. Cette dernière est au centre de la première partie de l'épisode et démontre qu'elle a un sacré caractère. Quant à Valentine, le scénariste semble vouloir le faire toucher le fond du trou. Et est-ce que Jagger va pouvoir supporter ça ? Voilà, Bendis ose associer deux personnages qui sont incompatibles mais qui doivent travailler ensemble (et là c'est une question de vie ou de mort).

Et ce n'est pas la seule chose qu'ose le scénariste. On retrouve son inventivité de narration, de dialogues ou de captions de ses meilleurs moments (Torso, Daredevil en tête). Ça fait vraiment plaisir de le voir s'amuser de cette manière.

Michael Avon Oeming est un dessinateur qui me fascine. Il a un trait pas forcément charmeur pourtant il s'inspire de loin de Mignola. Et il arrive tout de même à séduire. Sa narration est sans faille et il arrive à rendre les scènes dynamiques avec un découpage assez "noir" (le genre pas la couleur). Il est autant à l'aise sur ce polar que sur de l'heroic-fantasy que de la SF. et il sait adapter sa composition de page à l'oeuvre. Bref, ici, c'est le ton graphique idéal pour la série. Comme souvent Bendis adapte aussi sa narration pour mettre en valeur les points forts des artistes avec qui il travaille. L'autre atout graphique, ce sont les couleurs de Taki Soma qui adapte la colorimétrie des scènes à la situation et surtout au personnage. Lorsque Jagger est mise en avant, les pages sont rouges, les flash-backs sont blancs, les scènes avec Valentine violettes ou celles avec Mme Galo sont dans les tons jaune/vert. Ça apporte un petit plus qui, lorsqu'on a saisi le code couleur, permet l'immersion immédiate.

The-United-States-of-Murder-Inc-003-CoverThe United States Of Murder Inc. #3

Marvel Icon • Par Brian Michael Bendis & Michael Avon Oeming • $3.99
Je prend un plaisir dingue à lire ce titre et à vous en écrire des lignes et des lignes pour tenter de vous convaincre de découvrir les malheurs de Valentine et le personnage de Jagger Rose. Une réussite !