The Mighty Blog

The Wild Storm #3

Warren Ellis et Jon Davis-Hunt s'approprient l'univers Wildstorm pour le relancer dans une direction inédite dans The Wild Storm, une série qui nous montre alors un monde plus sombre bien loin des super-héros des années 90.

En sauvant le chef d'entreprise Jacob Marlowe avec du matériel volé à IO, Angelica Spica a foutu un sacré bordel. Son ancien employeur demande des comptes pendant que Marlowe veut récupérer l'ingénieure et sa technologie. Sauf que le monde entier a vu le sauvetage à la télé et que d'autres personnes s'intéressent à Spica et à la guerre qu'elle vient de déclarer entre IO et HALO, la société high-tech de Marlowe.

La série est vraiment complexe mais, pourtant simple. Il s'agit une histoire de forme. Ellis a introduit deux sociétés sans qu'on sache trop ce qu'elles font mais leurs directeurs sont détaillés. Et puis, il introduit une tonne de personnages. Bien sûr, les fans de Wildstorm des années 90 font reconnaître les noms dans ce name dropping mais cela n'aide pas à arriver à rentrer facilement dans l'histoire. Mais, il y a un élément qui arrive à accrocher le lecteur - et je pense que l'effet est voulu - c'est Angelica Spica. Elle est perdue au milieu de cette guerre qui n'est pas la sienne et elle croise des gens qui veulent devenir ses nouveaux amis mais elle a toutes les raisons du monde pour se méfier.

L'épisode passe aussi un cap : l'action arrive enfin même si cela reste très statique. J'avoue c'est drôle de voir Grifter bondir et tirer dans des grenades mais il y a une sensation de sur-place qui contraste réellement avec le rythme de l'action. Je ne sais pas si c'est l'effet voulu du scénariste mais Davis-Hunt a cette manie de figer le temps et de tout mettre au même niveau. Par exemple, les flashbacks sont traités de la même manière que le reste. Il est donc vraiment difficile de suivre le tout...

... et, pourtant, j'apprécie l'aventure. Comme je l'écrivais ci-dessus tout ce qui tourne de l'ingénieure est touchant et attrayant. Et puis, ça a le mérite d'être original dans sa forme - peut-être trop d'ailleurs - que dans le fond. Enfin, cet épisode introduit Jenny Quantum, l'âme du XXIème siècle et sa perception très particulière du monde qui l'entoure. Ellis n'essaie vraiment pas de reproduire ce qu'il a fait il y a 20 ans (*sic*) mais il tente vraiment d'emmener ces personnages dans une toute nouvelle direction et, quelque part, c'est assez plaisant.

The Wild Storm #3

DC Comics • Par Warren Ellis & Jon Davis-Hunt • $3.99
Difficile d'avoir un avis tranché sur la série tellement un épisode peut apporter de choses différentes. La chose qui est sûre c'est que Ellis ne choisit pas la voie la plus facile. Cette prise de risque est intéressante... Mais, il y a des choses qu'on ne saurait qualifier de parti pris ou d'erreur de parcours.