The Mighty Blog

Thunderbolts #1

Suite aux conséquences du cross-over Avengers Standoff: Asault on Pleasant Hill, les Thunderbolts reviennent dans une nouvelles série écrite par Jim Zub et dessinée par Jon Malin. L'équipe composée de bad guys et d'anciens méchants se lance dans de nouvelles aventures, pour déterrer les secrets du S.H.I.E.L.D. !
Je n'ai pas trouvé Avengers Standoff génial, voire pire, et j'attendrai la lecture VF pour me faire un avis définitif. Si on a eu de belles séries visuellement grâce à Paul Renaud ou Daniel Acuña, j'ai trouvé l'histoire intéressante mais trop peu poussée. Du coup, cette série Thunderbolts qui en découle est plutôt intéressante, parce qu'elle est une conséquence directe et intéressante.

Bucky Barnes, revenu de l'espace où il faisait office de Gardien, a donc monté une équipe d'anciens vilains et de Kobik, l'enfant cube cosmique, pour mener des missions illégales. Pour ce premier numéro, ils vont aller chercher dans les petits secrets du S.H.I.E.L.D., et trouver une mystérieuse ruche...

Les previews laissaient songeurs sur le visuel, et la lecture l'a confirmé : on est de retour dans les années 90, avec le meilleur des gros muscles, des gros flingues, et des regards sombres. Les héros sont gentils mais un peu méchants donc il ne faut pas les embêter, ils se disputent et se battent, tout est cliché, et je ne sais pas si c'est bien ou non. Il y a pas mal d'incohérence (Bucky dit qu'on ne tue pas, on tue, il se fâche mais il oublie en deux cases), de situations un peu absurdes et des combats de partout, mais étonnamment, ça n'est pas désagréable.

Le numéro ne m'a pas foutu de claque et est loin d'être un coup de cœur, mais il n'est pas si mauvais. L'équipe est plutôt intéressante sur le papier, et si l'auteur décide de laisser de côté les gros muscles pendant deux minutes, il pourrait bien en faire quelque chose d'intéressant. L'action est bien mise en scène, on ne s'ennuie pas vraiment, c'est bien rythmé, bref, c'est plaisant. Le  twist de fin est aussi stupide que drôle, ne tiendra pas plus de cinq secondes, mais il rajoute une dimension sympathique à l'équipe.

Maintenant, le visuel sera le dernier obstacle de la série pour certains. Pour vous donner une idée, on dirait la fusion bâtarde et mal fichue de John Romita Jr et Rob Liefeld. En gros, c'est...gros. Les muscles sont énormes, les personnages gigantesques, les proportions réalistes sont parties déprimer, bref, c'est le retour de ce que l'on imagine de pire des années 90. On aimera ou pas, mais il y a une certaine énergie qui se dégage des pages. Les combats sont chouettes, ça bouge très bien, et on ne s'ennuie pas. Mention spéciale à la scène où la montagne de muscles fait tomber du lait de ses céréales sur son torse nu, tandis que la femme a le peignoir négligemment entrouvert à côté. Rob Liefeld serait fier.

Thunderbolts (2016-) 001-000Thunderbolts #1

Marvel Comics • Par Jim Zub & Jon Malin • $3.99
Ce n'est pas incroyable, mais pour un premier numéro, ça donne envie de revenir lire la suite. Elle pourra soit poursuivre ce côté série B plutôt chouette, soit tenter de devenir sérieuse, et ce n'est pas sûr qu'on suive. À voir..