The Mighty Blog

Reviews Express

Titres des autres éditeurs sortis en juin 2018

Chaque semaine, nous vous proposons des critiques rapides des séries publiées par les "petits" éditeurs que nous suivons régulièrement. Cette semaine, on parle de Archie, Coda, Mech Cadet Yu, James Bond: The Body, Bloodshot Salvation et Harbinger Wars 2.

Archie Comics

Archie #31

Archie Comics • Par Mark Waid, Ian Flynn & Audrey Mok • $3.99
La série s'approche de sa fin (et oui...), il fallait donc que Mark Waid, Ian Flynn et Audrey Mok terminent avec une situation marquante et inédite. On s'attendait bien que le bal de promo de Riverdale tourne mal de toutes manières, mais on pouvait plus s'attendre à ce que Archie perde ses moyens sur scène. Mais, il s'avère que c'est plus grave que cela. Les scénaristes ne misent pas tant sur l'émotion mais plutôt sur le côté exceptionnel de la situation. - Noisybear

BOOM! Studios

Coda #2

BOOM! Studios • Par Simon Spurier & Mattías Bergara • $3.99
Dès les premières pages, j'ai été surpris. Et j'aime bien être surpris. Simon Spurrier rebondit vite après les événements du premier numéro et continue d'emmener Hm dans des contrées toujours plus étranges. C'est généreux, aussi bien dans l'histoire que graphiquement. Mattías Bergara se démène aux dessins pour nous proposer des planches somptueuses, avec un style personnel très agréable. Cerise sur le gâteau, Spurrier introduit un nouveau personnage qu'on aime de suite. Vivement la suite. - Kevin

Mech Cadet Yu #9

BOOM! Studios • Par Gref Pak & Takeshi Miyazaka • $3.99
Big Time ! Les robos et leurs pilotes doivent affronter un vaisseau amiral Sharg, mais même si les Cadet•te•s sont avec la légende vivante, Skip Tanaka, les chances ne sont pas de leur côté. Comme d'habitude, le script de Greg Pak se dévore et l'épisode se termine avec un cliffhanger de fou. Là, j'aimerais surtout rappeler que Takeshi Miyazaka est un dessinateur talentueux. Il peut avoir un aspect manga/cartoon qui ne plaît pas à tous ou à toutes mais il sait mettre en scène l'action et préserver les effets de surprise. La double page en fin de numéro est sublime et elle sert complètement la narration. Du très bon boulot ! - Noisybear

Dynamite Entertainment

James Bond: The Body #6

Dynamite Entertainment • Par Ales Kot & Lucas Casalanguida • $3.99
Conclusion de la mini-série The Body, où Ales Kot a montré qu'il était décidément très à l'aise avec les espions. Ce numéro est l'occasion pour Kot de s'imposer un nouvel exercice, avec une histoire calme, où Bond rencontre un homologue de la CIA dans un bar. Ils discutent d'une menace commune. Mais Ales Kot ajoute un petit événement qui va rendre le numéro encore meilleur. L'auteur s'amuse et nous avec. Les dessins de Lucas Casalanguida, qu'on avait vu sur le premier numéro, sont très bons. Il parvient à nous installer dans ce vieux pub, à être au cœur de l'action. Ah, et je n'ai pas pu m'empêcher de voir un clin d’œil de Kot dans le design de l'espion de la CIA à un autre espion qu'il a écrit. - Kevin

Valiant

Bloodshot Salvation #10

Valiant • Par Jeff Lemire & Doug Braithwaite • $3.99
La structure de la série est assez complexe puisque nous sommes passés dans un hypothétique futur, des flashbacks, une dimension parallèle, et nous revoilà avant ce que nous pensions être l'avenir mais qui s'avère être le présent tout en découvrant un lointain futur. Vous ne suivez pas ? Pourtant, c'est simple. Bon, faut dire que Jeff Lemire le raconte vachement mieux que moi et arrive à ne pas nous faire perdre le fil. Et c'est aussi pour ça que la série est fantastique. Malheureusement, le tout est dessiné par Doug Braithwaite qui a un trait très 90's et ce côté colorisé sur les crayonnés est franchement moche. - Noisybear

Harbinger Wars 2 #2

Valiant • Par Matt Kindt & Tomas Giorello • $3.99
Cet épisode souffre de l'exact même problème que le premier avec des situations qui traînent en longueur et forcent les suivantes à s'accélérer afin d'avoir un cliffhanger potable. Enfin... Pour le coup, je n'ai pas compris ce qui se passait. Quoiqu'il voir une scène digne de l'illusion du Phénix dans Les Chevaliers du Zodiaque s'étendre sur 3 pages en pleine installation, c'est un peu étrange comme choix. Et puis, certains personnages semblent se téléporter d'un endroit du globe à un autre à cause du rythme étrange de l'épisode. Il ne reste que deux numéros et j'ai l'impression que l'histoire n'a pas encore démarré, c'est gênant. Heureusement qu'il y a de très bonnes choses depuis le début. - Noisybear

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs