The Mighty Blog

Tokyo Ghost #2

Une nouvelle série de Rick Remender est forcément un événement chez nous. Mais, j'avoue ne pas avoir pour Tokyo Ghost, sa nouvelle création avec Sean Gordon Murphy, le même engouement que j'ai pu avoir au démarrage de Black Science et de Deadly Class.

Debbie et Len sont deux chasseurs de prime d'une Los Angeles futuriste dévasté par la pollution et qui est devenue une île. Le but de la jeune femme est d'emmener son amant à Tokyo afin de lui offrir une cure de désintox aux implants cybernétiques qu'il s'est greffé puis d'y vivre heureux. Elle veut profiter d'être envoyée en mission là-bas afin de mettre son plan à exécution.

Comme je l'écrivais lors de la critique du premier épisode, Remender aime prendre son temps sur les premiers épisodes de sa série. Nous retrouvons ainsi un schéma assez proche de celui qu'il a utilisé sur Black Science et Deadly Class. Ainsi le premier épisode est une course-poursuite en guise d'introduction nous présentant de manière rapide l'univers mis en place et surtout le caractère trempé de son personnage principal. Le second est plus de l'exposition nous expliquant plus en détails la fantasy mise en place. Dans le cas de Tokyo Ghost, le scénariste en profite pour dévoiler les origines des deux personnages. Clairement, le troisième épisode sera décisif puisque, s'il suit ce schéma, les choses mises en place depuis le début prendront forme, l'action débutera réellement et, alors, il sera plus facile de juger de la qualité de Tokyo Ghost.

Il ne s'agit que d'exposition. Le scénariste nous dévoile plus d'informations, nous introduit un personnage assez charismatique (et je ne dis pas ça parce qu'il expose fièrement son appareil génital devant tout le monde) qui prendra certainement plus d'importance par la suite et nous offre un décor très différent pour cette fin d'épisode. Par contre, malgré tout cela, plus le récit avance plus j'avais l'impression que Remender était sur un rail. On retrouve en la construction de Debbie celle que le scénariste a utilisée sur Marcus de Deadly Class, sur Stel de Low et sur Sam Wilson lorsqu'il écrivait All-New Captain America. Même l'effet de surprise finale semble être déjà vu.

Peut-être que je lis trop de séries écrites par Rick Remender, du coup, je commence à retrouver ses gimmicks voire à avoir l'impression d'anticiper le récit. Mais, la dernière fois que j'ai fait cette remarque, l'épisode d'après m'avait bluffé. Là, il y a aussi l'univers qui me rappelle les dystopies vues dans certains mangas et ne me plait pas plus que ça. Ce n'est pas un argument objectif. Mais mon jugement en est forcément influencé.

Côté dessins, il n'y a rien à redire. Sean Gordon Murphy assure. L'ensemble est bourré de détails avec des personnages bien travaillés. Les flashbacks sont rudement bien foutus et fluides. Et puis, il y a toute la construction de l'univers avec des objets high-tech inventifs et des décors somptueux. Tout cela est excellent.

tokyo-ghost-02-coverTokyo Ghost #2

Image Comics • Par Rick Remender & Sean Gordon Murphy • $3.99
La mise en place de l'univers de Tokyo Ghost continue. Cet épisode, plutôt bavard, est une présentation de l'ensemble. J'espère que cela est pour pouvoir rentrer dans le vif du sujet au prochain épisode. En attendant, j'ai l'impression que malgré l'univers original, Remender ne prend pas trop de risques. À voir par la suite si cela devient plus "fou".