The Mighty Blog

Ultimate FF #5

Ultimate FF, qui s'arrête très prochainement, est une série qui n'a rien pour elle. Scénario plat, dessins laids (pour rester poli), j'ai lu ce dernier numéro sans le moindre espoir. Pourtant, impossible de dire si c'était génial ou consternant...

Joshua Hale Fialkov n'est pas un mauvais scénariste, il a écrit de bonnes choses pour l'univers Ultimate, mais là, sa série sur la Fondation du Futur était vouée à l'échec. Il y avait du potentiel, mais ça ne marche pas : c'était lent, mal écrit, rempli d'ellipses, et extrêmement lourd. Le quatrième numéro ne relevait pas la barre, avec son mélange d'humour et de vide (il s'y passait littéralement deux choses. Sur vingt pages...), et seule la dernière page suscitait aussi bien l'intérêt que l'éclat de rire.

Du coup, si vous avez vu la couverture du numéro, et la couverture de l'article, vous savez à quoi vous attendre : l'univers Ultimate reçoit des visiteurs un peu différents, les héros Ultimate... version animaux. Faites donc place à Spider-Ham, Hulk-Bunny, Quacksilver (?!?!?!?!), et un grand moment de n'importe quoi.

La réécriture des histoires Ultimate version animale occupe une grosse partie du numéro, et j'ai bien l'impression en la lisant que Fialkov se fait plus plaisir qu'autre chose. Ecrire ce genre d'histoire au cinquième numéro aurait été du suicide pour n'importe quelle autre série, et soit il savait que la série ne marcherait pas, soit il avait un plus grand plan en tête, et je vais pleurer de ne jamais le lire. Du coup, c'est aussi fun que stupide, et j'ai éclaté de rire dès la première page, qui vaudra à elle seule l'achat du numéro. C'est complètement absurde, ça n'a aucun sens, et si on le prend au millième degré, ça marche ! Le reste du numéro retombe vite dans les vieux travers de la série (les personnages incompréhensibles, l'incohérence de leurs actions), mais je crois que j'aurais pu tout pardonner à la série si elle avait continué comme ça.

Tout, et peut-être même les dessins de Andre Araujo. Il faut être franc, c'est toujours laid, ses visages sont difformes et les personnages ratés, mais les animaux sont honteusement réussis. Le Galactus-Ornithorynque a été probablement un des plus grands moments de comics de l'année, et même si le reste est repoussant, ses animaux sont cools.

Ultimate FF (2014-) 005-000Ultimate FF #5

Marvel Comics • Par Joshua Hale Fialkov & Andre Araujo • $3.99
Aucune idée. C'était consternant pour l'histoire principale et les dessins, mais il y avait Galactus-Ornithorynque, donc c'était peut-être génial. Fialkov aurait pu faire une série incroyable, et on se retrouve avec seulement des bribes de génie, ou de folie. Dommage !