The Mighty Blog

Ultimates #10

La fin de l'équipe ?

Al Ewing, bien accompagné par Kenneth Rocafort et Djibril Morissette, divise les Ultimates durant Civil War II. On reprend les éléments de la saga de Brian Michael Bendis, et on tente de rendre le tout digeste !

J'espère que vous l'aurez vu dès l'introduction, je suis assez amer après la lecture de ce numéro. Ce n'est pas tant Al Ewing que je critique, mais bien la responsabilité éditoriale. J'aime beaucoup Civil War II par Bendis, mais j'ai l'impression que son amour pour Tony Stark l'aveugle un peu. J'attends vos avis en commentaires, mais je ne voyais pas du tout comment on pouvait être d'accord avec Carol Danvers, qui est en plein Minority Report et semble perdre les pédales. Du coup, j'ai l'impression que c'est à Al Ewing de rendre Captain Marvel crédible, ou même de détailler certains éléments à peine aperçus dans la série principale.

C'est le principe d'un event, ok, mais ça m'ennuie. Il n'y a rien de nouveau à ça, devoir lire un autre comic pour avoir la suite d'une scène pas vue dans la saga principale, mais ça me dérange. J'espère le voir raconter un jour une histoire de grande ampleur, parce que s'il a fait des purges, il est aussi capable de très bons numéros.

Là, c'est du bon Ewing, sans plus. En plus d'un problème avec Captain Marvel, qu'il tente de rendre crédible sans trop la faire verser dans la super-flic autoritaire avec plus ou moins de succès, la partie artistique dérange. Dans l'ordre, on a une page de Kenneth Rocafort, dix pages de Djibril Morissette, et neuf pages de Rocafort. Je veux bien que ce dernier ait du mal à tenir ses vingt pages mensuelles, mais autant demander à un dessinateur de faire tout un numéro plutôt que ce bricolage mal fichu. Surtout quand les deux styles ne vont vraiment pas ensemble, et que Morissette fait une bouillie basique et maladroite. Ses visages sont hideux, avec des nez et des bouches presque comiques, et c'est d'une platitude désespérante. Rocafort s'en sort beaucoup mieux, mais en passant après, il n'a pas grand mérite. Signalons quand même que son Thanos a la classe...

Le script est quant à lui assez vague, et on sent l'auteur en petite forme. L'équipe devait éclater durant le conflit, c'était prévu, mais c'est extrêmement mal amené. Danvers a clairement eu tort, et Miss America lui fait remarquer en la frappant. Aucune logique, aucune discussion, c'est mal amené et ça meuble le script jusqu'à "l'instant Thanos" qui donne de la saveur au tout. On ne comprend pas vraiment pourquoi Miss America explose ainsi, malgré une pauvre justification sortie de nulle part, et ça rend mal. Du coup, le numéro reste décevant, bien inutile, et j'aurais largement préféré une discussion posée autour d'une table plutôt qu'un tel bâclage.

Ultimates (2015-) 010-000Ultimates #10

Marvel Comics • Par Al Ewing, Kenneth Rocafort & Djibril Morissette • $3.99
Premier numéro décevant de la série, donc on ne lui en tiendra pas rigueur, mais c'est dommage. Al Ewing fera bien mieux au prochain chapitre, je veux y croire, parce que sinon je perds un de mes titres préférés du moment. Je veux y croire.