The Mighty Blog

Ultimates #3

Les Ultimates, cette équipe menée par Blue Marvel, Black Panther et Carol Danvers, veut résoudre les gros problèmes de l'univers Marvel. Par "gros", on entend là "cosmique", voir "destructeur de planètes"...

Triste et apeuré depuis que Jonathan Hickman n'écrit plus rien chez Marvel, je cherche désespérément un sens à mes lectures. J'ai commencé les comics réguliers avec lui, et je suis désespéré de relire un jour ses histoires interminables, complexes et un peu prétentieuses, mais que j'aimais tellement. J'ai l'impression qu'Al Ewing a entendu mes pleurs, parce que son titre Ultimates répond pas mal à mes demandes...

Précédemment dans Ultimates, l'équipe a décidé de régler les problèmes qui perturbent l'univers tout entier, à commencer par celui qui détruit des planètes pour se nourrir, Galactus. Plutôt que de le faire complètement disparaître, ils l'ont complètement "inversé", et en ont fait une force bénéfique, qui guérit des planètes. Tandis que certains ne voient pas ça d'un bon oeil, l'équipe repart en mission pour régler rien moins que le petit souci temporel qui semble perturber l'univers.

On nous avait promis une équipe "ultime", et c'est ce qu'on a. Autant dire qu'ils ne s'attaqueront pas aux petites menaces terrestres, et partent dans d'autres dimensions fréquemment pour aller y cogner la réalité même. Du coup, pour moi qui adore ce côté cosmique et plus, je suis aux anges. Al Ewing arrive même à créer une bonne dynamique dans l'équipe en montrant des liens forts entre eux, ce qui amène une excellente dynamique de groupe. Les personnages sont bien écrits et tous mis en avant, le numéro est bavard sans jamais tomber dans l'excès, et même s'il fait office de transition après les bouleversements du précédent, il amène quand même énormément.

On ne s'ennuie vraiment pas, malgré un rythme assez lent sur le milieu du numéro, et on prend plaisir à lire les aventures de l'équipe. En plus, elle convient à merveille avec la volonté de "diversifier" le casting des équipes Marvel, sans que ça soit forcé ou lourd. Les personnages ont une vraie âme, des expériences passées, et Al Ewing signe là quelque chose de très riche et détaillé. Ca n'est pas aussi froid que les débuts des Avengers d'Hickman, et il semblerait que ça n'en ait pas encore l'envergure, mais c'est un excellent début. C'est plus fun, plus coloré, bref, c'est différent tout en ramenant quelque chose d'un peu semblable.

Certains encensent Kenneth Rocafort depuis son passage chez DC, et je les comprends, mais j'ai un peu de mal avec lui, vu que comme Leinil Yu actuellement, il use et abuse du crayon noir pour épaissir ses traits. Avec un encrage un peu moins lourd, ça pourrait vraiment être magnifique, mais c'est pour l'instant "juste" très bien. Ses pages sont dingues et riches, la mise en scène est somptueuse, et les couleurs ne sont pas en reste.

Ultimates (2015-) 003-000Ultimates #3

Marvel Comics • Par Al Ewing & Kenneth Rocafort • $3.99
C'est beau, c'est fun, ça tape haut et fort, bref, c'est génial. Chaque numéro me rassure un peu plus dans l'ampleur que va prendre le titre, et dans son ambition non masquée : faire de cette équipe la plus puissante de l'univers Marvel. Je suis convaincu.