The Mighty Blog

Ultimates #9

Bientôt la fin de l'équipe ?

Civil War II a beau toucher l'univers Marvel, les Ultimates ne prennent pas de repos. Pour tenter de sauver la planète face à un ennemi mystérieux, ils vont devoir mettre leurs divisions de côté, s'ils en sont capables... Al Ewing, Kenneth Rocafort et Djibril Morissette précipitent l'équipe vers sa chute !

Ultimates est pour moi un des meilleurs titres du moment chez Marvel, et de loin. Pourtant, le raccorder à Civil War II aurait pu être forcé. Certes, Captain Marvel fait aussi bien partie de l'équipe que de la saga de Brian Michael Bendis, mais vu que le but de l'équipe est de s'occuper de menaces cosmiques, ça pouvait presque sembler ridicule.

Mais c'était sans compter sur le talent d'Al Ewing, qui mélange l'event, les invasions cosmiques, et les machinations pour faire tomber l'équipe. En plus de Civil War II, pas moins de trois intrigues s'ajoutent sur la vingtaine de pages du titre, passant de la protection de la Terre face à un envahisseur dimensionnel, d'un complot gouvernemental ou bien d'un Titan Fou. Tout ça est fait avec une aisance déconcertante, dans un numéro qui alterne les flash-backs, les apartés, les petits regards de tension. Les divisions de l'équipe commencent à vraiment se faire sentir, et l'event a une réelle utilité pour le titre.

Bien sûr, il reste toujours la menace de Thanos, qui se fait de plus en plus pressante. Pourtant, le titre garde un aspect humain qui lui va bien. Les rapports entre les personnages évoluent, un couple commence à apparaître, mais on sent qu'à la fin de l'event, la team sera définitivement changée. On le sait déjà vu le relaunch à venir à l'automne, mais ça commence dès maintenant, et ça fait moins forcé. En attendant, l'équipe continue à sauver le monde, mais ça ne va pas durer longtemps vu les obstacles invisibles face à elle.

Aux dessins, Kenneth Rocafort fait la partie centrale en petite forme. Ses découpages sont toujours dynamiques et innovants, mais il y moins d'attention aux détails ou à la mise en scène en général. C'est quand même joli, mais on le sent fatigué. Quant à Djibril Morissette, il fait l'introduction et la conclusion, avec un style plus léger et plus clair. Rien de désagréable, c'est même assez joli, mais ça n'a pas la folie des numéros précédents.

Ultimates (2015-) 009-000Ultimates #9

Marvel Comics • Par Al Ewing, Kenneth Rocafort & Djibril Morissette • $3.99
Ce n'est pas un numéro qui va réinventer l'univers Marvel, mais Al Ewing met tous ses éléments en place pour la fin de sa série. C'est bien fait, bien mené, et Ultimates reste un des meilleurs titres du moment !

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs