The Mighty Blog

Uncanny Avengers #1

Dans le crépuscule d'Axis naît une nouvelle équipe pour Uncanny Avengers. Toujours avec Rick Remender et Daniel Acuña aux commandes, l'équipe se voit partir à la recherche des jumeaux Maximoff qui sont en quête de réponses à propos de leurs origines. Et ils vont au-delà du soleil !

Scarlet Witch et Quicksilver n'ont plus de référence et plus de passé. En effet, lors d'Axis, ils ont appris que Magneto n'est pas leur père. Ainsi, les jumeaux décident d'aller voir la personne qui leur a monté ce mensonge : le High Evolutionary. C'est ainsi qu'ils décident de partir sur Counter-Earth, la planète créée de toute pièce par le Maître de l'Evolution et qui se cache derrière le soleil.

Pour un premier épisode, Rick Remender va très vite dans son travail de caractérisation. Cela aide grandement lorsque les personnages sont connus, c'est vrai. Je ne me plains pas de cette approche puisque tous les héros ont leur voix et leur place et, déjà, l'attachement entre les personnages de la fiction et le lecteur se dessine.

L'autre élément notable est la manière dont il traite Rogue. Elle a tissé des liens forts avec son ancienne équipe et on sent la nostalgie qui l'habite. Dans les phylactères représentant sa voix intérieure, la simple césure  entre le nom "Logan" et le reste du texte montre à quelle point elle tenait au personnage. Mais, c'est plutôt l'inversion - si j'ose dire - de son comportement vis à vis de Wanda qui semble être le mieux trouvé. Elle qui l'aurait mis sur un pilori au début du précédent volume de Uncanny Avengers est, ici, la seule qui prend sa défense.

Sans aucune surprise, Remender ajoute à son line-up Vision. En effet, lors de l'ancienne série, j'avais noté l'envie palpable que le scénariste avait d'écrire le personnage. Ici, c'est donc chose faite. Et, j'aime l'approche qu'il a du personnage qui fait écho à ce que l'on avait pu lire sur lui sous la plume de Brian Michael Bendis dans Avengers vs X-Men #0.

Les autres personnages, à savoir Brother Voodoo et Sabretooth, sont également mis en avant. Au final, seul, Captain America semble superficiel mais vu que le scénariste le travaille sur All-New Captain America, il estime peut-être ne pas avoir à le mettre plus en avant que ça. En tout cas, la version inversée de Creed est fort sympathique et rappelle un peu le personnage tel qu'on le connait dans l'Age d'Apocalypse.

Vous l'aurez compris, ce début de série est très prometteur et réconforte le lecteur déçu par Axis. Mais ce qui rend cet épisode encore meilleur, c'est le travail de Acuña. Il se surpasse. Entre les scènes sur Counter-Earth - encore plus jolies que celles sur Planet X, et les expressions faciales des protagonistes, le dessinateur nous revient très en forme.

Uncanny Avengers 001- CoverUncanny Avengers #1

Marvel Comics • "Counter Evolutionary" par Rick Remender & Daniel Acuña • $3.99
C'est un sans faute : une histoire passionnante, une partie graphique magistrale, des personnages attachants et une touche d'humour fort sympathique. Ce nouveau volume de Uncanny Avengers commence très bien. Vivement la suite.